Pettigrew repousse l'aide au secteur du bois d'oeuvre

Les sanctions commerciales américaines sur le bois d'oeuvre canadien sont entrées en vigueur hier mais n'ont pas été suffisantes pour faire changer de discours le ministre du Commerce international, Pierre Pettigrew, qui soutient que le gouvernement saura agir en temps et lieu pour aider cette industrie et ses travailleurs.

Le répit de l'industrie canadienne du bois d'oeuvre aura donc été écourté d'une journée puisque hier, dès la première heure, les sanctions américaines sur le bois entraient en vigueur. Les producteurs de bois canadiens devront donc, à partir de maintenant, verser des droits de 27,2 % pour exporter leur bois d'oeuvre sur le marché américain.