Phase II du Vistal à l'Île-des-Soeurs - Toujours aussi « vert »

La phase II du Vistal, à l’Île-des-Soeurs. Source: Corporation Proment
Photo: La phase II du Vistal, à l’Île-des-Soeurs. Source: Corporation Proment

Alors que la première phase du Vistal, à l'Île-des-Soeurs, est encore loin d'être complétée, les promoteurs immobiliers Corporation Proment vont de l'avant avec la phase II. Les préoccupations environnementales sont toujours au coeur du projet et si, au départ, l'objectif était d'obtenir la certification LEED argent, c'est maintenant l'or qui est visé.

Le système d'évaluation des bâtiments durables pour les nouvelles constructions et les rénovations importantes LEED Canada (adaptation du Leadership in Energy and Environmental Design américain) touche à différents aspects d'un immeuble. D'abord, en matière d'efficacité énergétique, Corporation Proment a, comme pour la première phase, prévu un système de géothermie. De plus, pour le chauffage, l'entreprise a choisi le gaz naturel.

«Même si cette ressource n'est pas renouvelable, elle est très efficace en matière de chauffage et dégage peu de gaz à effet de serre. Évidemment, les vitres et matériaux sont choisis avec soin, pour leurs qualités isolantes», explique le vice-président développement et construction de Corporation Proment, Louis-Joseph Papineau. Pour faire des choix éclairés dans ce domaine, l'entreprise s'est fiée à un logiciel de modélisation énergétique du bâtiment qui mesure le rapport coût-bénéfice d'une décision «verte». «Nous croyons maintenant que nos efforts nous permettront de recevoir la certification or», se réjouit-il.

Évidemment, pour répondre aux exigences LEED, Corporation Proment a dû s'intéresser à bien d'autres aspects du projet, dont l'aménagement du site. Ainsi, la grande majorité des espaces de stationnement seront sous-terrains, et non extérieurs, ce qui réduit le phénomène d'îlot de chaleur. «De plus, nous végétaliserons le plus de surfaces et de toitures possible pour absorber l'eau des pluies et ainsi réduire au maximum notre apport à l'égout pluvial. Nous recueillerons également de l'eau de pluie et nous l'utiliserons pour irriguer la propriété», explique M. Papineau.

Pour diminuer la consommation d'eau du Vistal, on privilégiera des plantes indigènes moins gourmandes en eau et demandant peu d'entretien, plutôt que le gazon. De plus, les appareils de plomberie seront choisis en fonction de leur faible consommation d'eau.

Lorsqu'on souhaite une certification LEED, l'environnement intérieur d'un immeuble est aussi important. «Pour que la qualité de l'air soit la meilleure possible, nous choisirons des matériaux qui ont le moins d'impact négatif que possible sur la santé. Nous avons également prévu les fenêtres de façon à ce que l'air circule bien pour favoriser ainsi la ventilation naturelle. De plus, pour limiter les besoins d'éclairage, les fenêtres seront très grandes, pratiquement mur-à-mur», poursuit M. Papineau.

Des clients prêts à payer le supplément ?

On entend souvent dire que les préoccupations environnementales sont très importantes pour les Québécois. Mais sont-ils vraiment prêts à payer plus cher pour un condo parce que l'immeuble serait plus «vert»? «Pas encore», selon M. Papineau.

Pour arriver à vendre le Vistal malgré les coûts rattachés aux efforts de protection de l'environnement, Corporation Proment a imaginé un système bien particulier de frais de condos. «Nous avons déterminé que les éléments d'efficacité énergétique du Vistal II, donc les choses qui feront [faire des économies aux] propriétaires de condos en matière de chauffage par exemple, s'élèveront à 500 000 $ pour tout l'immeuble. Ce montant sera pour nous un genre de prêt vert que nous ferons aux acheteurs. Nous fixerons les frais de condos au même montant que si nous n'avions pas pris de mesures d'efficacité énergétique, et les économies dégagées serviront à rembourser le prêt vert. Les 500 000 $ seront ainsi remboursés en huit ans, avec des intérêts de 6 %, et évidemment divisés en fonction du nombre de pieds carrés de chaque unité», explique M. Papineau.

Installations partagées avec la phase I

Les éléments verts de la phase II du Vistal sont intéressants, mais ce ne sont évidemment pas les seules bonnes raisons de s'y installer. Corporation Proment a pensé à plusieurs petits privilèges pour satisfaire sa clientèle. Entre autres, on pourra accéder de chacun des immeubles au Spa Vistalité, qui sera aménagé entre les deux phases du Vistal. «On y retrouvera une piscine, un bain à remous, un bain à vapeur ainsi que deux salles de massothérapie», indique M. Papineau. Les résidents des phases I et II partageront également la salle d'exercice et la piscine extérieure.

Du haut de ses 25 étages, la phase II du Vistal arborera un style contemporain. «Je ne sais pas si c'est pour ça, mais j'ai remarqué que l'âge moyen de l'acheteur type a baissé avec ce projet. Avant, nous avions presque juste des retraités et des préretraités qui achetaient de nos condos à L'Île-des-Soeurs, alors que maintenant, de plus en plus, des jeunes achètent nos unités, de même que des petites familles», ajoute-t-il.

Même s'il reste encore beaucoup de travaux à faire pour la première phase et s'ils sont à peine commencés pour la phase II, 80 % des unités sont déjà vendus pour le premier immeuble, et 40 % pour le second.

Collaboratrice du Devoir

***

Fiche technique

- Nombre d'unités: 160

- Superficie des unités: 675 à 1590 pi2 (sans compter les appartements terrasses et la possibilité de combiner des unités)

- Nombre d'étages: 25

- Plafond: 9 ou 10 pieds

- Certification environnementale: LEED or visé

- Salle d'exercice

- Piscines intérieure et extérieure

- Spa

- Prix: à partir de 230 000 $

- Stationnement intérieur

- Arrêt d'autobus situé à la porte de l'immeuble

- Livraison: été 2009

- Bureau des ventes: 300, av. des Sommets, bureau 118, Île-des-Soeurs

Renseignements: 514-762-3450 ou www.vistalcondos.com