Investissement de dix millions dans Crocus - Le Fonds de solidarité consolide sa position au Manitoba

Le Fonds de solidarité FTQ a élargi sa relation de longue date avec son homologue manitobain en injectant dix millions dans le Fonds d'investissement Crocus. L'institution québécoise cible un rendement de 10 % par année pour ce placement.

Cette injection de dix millions dans le capital-actions de Crocus répond à trois grands objectifs, a résumé Dany Laflamme, vice-président au développement stratégique et à l'investissement au Fonds de solidarité. «D'une part, ce placement constitue un bon investissement pour le fonds en matière de rendement. D'autre part, nous solidifions ainsi une longue relation avec Crocus. Nous avions déjà investi un million dans le Manitoba Science and Technology Fund [géré par Crocus et dont l'actif est de dix millions]. Eux, en retour, sont présents dans BioCapital. Enfin, nous consolidons ainsi notre position de chef de file à l'échelle canadienne.»

Crocus partage la même philosophie que le Fonds de solidarité. Le fonds manitobain de travailleurs, lancé en 1994, gère un actif de 175 millions. Il retient, au Manitoba, la même part du marché des REER que le Fonds de solidarité au Québec, dont l'actif atteint les 4,4 milliards. Dany Laflamme a chiffré à 10 % l'objectif de rendement annuel accolé à cet investissement.