Bénéfice net de 44,3 millions pour l'exercice 2001 - Les déboires de Téléglobe ont nui à la Banque Laurentienne

Les déboires de Téléglobe et les difficultés au chapitre du crédit ont un impact important sur les résultats de la Banque Laurentienne pour la dernière année.

Ainsi, le bénéfice net pour l'année terminée le 31 octobre s'élève à 44,3 millions, ou 1,26 $ l'action, contre 90,7 millions, ou 3,37 $ par action en 2001. Le rendement de l'avoir des actionnaires ordinaires a diminué de 13,1 % en 2001 à 4,8 % en 2002. En excluant la provision additionnelle pour pertes sur prêts de 70 millions vis-à-vis de Téléglobe et d'autres prêts commerciaux, le bénéfice s'établirait à 86,8 millions, ou 3,09 $ l'action.

Pour le quatrième trimestre, la Banque Laurentienne annonce un bénéfice net de 15,9 millions, ou 52 ¢ par action, comparativement à 23,5 millions, ou 87 ¢ par action.

La provision pour pertes sur prêts pour l'ensemble de l'année s'élève à 111 millions, comparativement à 35 millions en 2001. Le revenu total de la banque a atteint 600,4 millions en 2002, comparativement à 607,5 millions, en excluant le gain de réassurance de 10,9 millions et le gain sur dilution de 12,4 millions, en 2001.

La banque s'est donné pour objectif en 2003 de réaliser un revenu par action cible de 2,80 $.