Labopharm double sa perte nette

La société pharmaceutique Labopharm, qui mise toujours sur une approbation de sa formulation de tramadol à prise unique quotidienne aux États-Unis, a doublé sa perte nette au deuxième trimestre de 2007, celle-ci étant passée de 5,5 millions l'an dernier à 11,0 millions cette année.

Les revenus du trimestre terminé le 30 juin dernier ont atteint 5,9 millions comparativement à 3,1 millions pour le deuxième trimestre de l'exercice 2006.

Les ventes de produits se sont élevées à 4,1 millions comparativement à 902 000, cette augmentation étant principalement due aux expéditions de tramadol à prise unique quotidienne à destination de 10 marchés au deuxième trimestre de l'exercice 2007, comparativement à des expéditions vers seulement trois marchés au deuxième trimestre de l'exercice 2006.

Pour le trimestre, Labopharm a prévu une provision de 1,7 million relativement à des stocks de tramadol à prise unique quotidienne constitués en prévision d'un lancement aux États-Unis et à des dépôts effectués auprès de manufacturiers.

La compagnie a reçu, plus tôt cette année, une deuxième lettre de la Food and Drug Administration des États-Unis l'informant qu'elle n'avait pas fait la preuve de l'efficacité de sa formulation de tramadol.

Labopharm a par la suite rencontré des représentants de la FDA pour discuter des éléments soulevés dans cette lettre et, avec ses conseillers, évalue maintenant les options possibles, soit d'effectuer des analyses statistiques additionnelles, faire appel de la décision de la FDA et, éventuellement, générer de nouvelles données au moyen d'un autre essai clinique de phase III.

Pour le deuxième trimestre de 2007, les revenus tirés de l'octroi de licences ont totalisé 1,7 million, représentant une partie des paiements reçus par la société de ses partenaires de commercialisation et de distribution du tramadol à prise unique quotidienne. Pour le deuxième trimestre de l'exercice 2006, les revenus tirés de l'octroi de licences avaient atteint 2,2 millions.

Pour le deuxième trimestre de l'exercice 2007, les frais de recherche et développement (avant l'aide gouvernementale) se sont élevés à 6,5 millions, comparativement à 4,5 millions pour le deuxième trimestre de l'exercice 2006.

Les frais de commercialisation et charges administratives pour le deuxième trimestre de l'exercice 2007 ont totalisé 6,1 millions, comparativement à 4,0 millions pour le deuxième trimestre de l'exercice 2006. Au 30 juin dernier, la trésorerie, les équivalents de trésorerie et les titres de placement se sont élevés à 82,1 millions, comparativement à 94,1 millions au 31 mars.

À Toronto hier, le titre de Labopharm a terminé à 2,30 $, en baisse de 15 ¢.