LionOre choisit Norilsk

Toronto — Alors que les cours du nickel chutaient lourdement hier, le producteur canadien LionOre Mining International a affirmé qu'il verserait une pénalité financière de 305 millions à sa prétendante anglo-suisse Xstrata et qu'il se tournerait vers le géant minier russe Norilsk Nickel, qui lui a soumis une offre de 6,8 milliards.

LionOre a indiqué qu'il mettrait sans tarder un terme à l'entente passée avec Xstrata, qui avait fait une offre publique d'achat amicale de 25 $ par action aux actionnaires de la société torontoise.

Xstrata, qui a fait l'acquisition l'an dernier d'une autre entreprise de Toronto, Falconbridge, avait le droit d'égaler l'offre de Norilsk Nickel, en vertu de l'entente passée avec LionOre. Elle a cependant fait savoir qu'elle ne se prévaudrait pas de ce droit.

Le conseil d'administration de LionOre a recommandé aux actionnaires qu'ils acceptent l'OPA de Norilsk Nickel.

L'offre de Xstarta doit expirer le 15 juin et celle de Norilsk Nickel est en vigueur jusqu'au 18 juin. Ces dates peuvent cependant être modifiées par les deux entreprises si elles le souhaitent.

Ensemble, LionOre et Norilsk Nickel compteraient des opérations minières et des projets d'exploration minière en Russie, en Finlande, aux États-Unis, en Australie, au Botswana et en Afrique du Sud.

À voir en vidéo