En bref - Labopharm dégringole

Le titre de Labopharm, une société pharmaceutique de Laval, a perdu plus de 50 % de sa valeur, hier, après que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis eut déclaré que la firme n'avait pas fait la preuve de l'efficacité de sa formulation de tramadol à prise unique quotidienne.

Ce développement négatif signifie que le principal produit de Labopharm, un analgésique, ne pourra pas être commercialisé aux États-Unis avant la fin 2008, voire en 2009. L'action de la firme a clôturé à 3,22 $ à la Bourse de Toronto, en baisse de 52,2 %. Après la fermeture des marchés, mercredi, Labopharm a annoncé avoir reçu, le 30 mai, une deuxième «lettre d'admissibilité à l'approbation» de la FDA dans laquelle l'organisme américain indiquait que les méthodes statistiques employées par la firme dans l'analyse de ses essais cliniques «n'ont pas considéré de façon adéquate des données manquantes reliées aux sujets ayant abandonné l'étude en cours de route».