L'économie canadienne dépendra de celle de son voisin du Sud

Washington — L'évolution de l'économie canadienne va surtout dépendre de celle des États-Unis, estime le Fonds monétaire international dans un rapport semestriel publié hier, en réduisant sa prévision de croissance pour 2007 à 2,4 % contre les 3 % prévus en septembre.

«La demande intérieure devrait s'affaiblir en raison des augmentations des taux d'intérêt décidées ces derniers mois», juge le Fonds.

Il table toutefois sur un rebond avec la reprise attendue de l'économie américaine. Pour 2008, la prévision de croissance de l'économie canadienne du FMI est de 2,9 %.

«Les risques pesant sur cette perspective viennent essentiellement de l'extérieur, notamment d'une faiblesse plus importante que prévu de l'économie américaine, d'une forte baisse du prix des matières premières et d'une nouvelle hausse du dollar canadien.»

«Si les risques pesant sur la croissance se matérialisaient, il y aurait beaucoup de marge pour baisser les taux d'intérêt afin de relancer l'activité», juge le Fonds dans son rapport sur l'économie mondiale.

Le dernier budget présenté par le gouvernement canadien réaffirme l'engagement du gouvernement à respecter une grande prudence fiscale mais «des mesures pour limiter les hausses des coûts de santé sont aussi nécessaires pour assurer la viabilité budgétaire à long terme», précise le FMI.

À voir en vidéo