En bref - Les actionnaires de Wal-Mart espionnés?

New York — Le contrôleur de la ville de New York a demandé à la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis et au département de la Justice de faire enquête pour déterminer si Wal-Mart a illégalement espionné certains de ses actionnaires.

La requête survient après la publication d'un article dans le Wall Street Journal, qui révèle que le géant du commerce au détail s'était muni d'une équipe de sécurité pour surveiller secrètement ses employés et ses détracteurs, notamment des actionnaires que l'on soupçonnait de vouloir contester les décisions de l'entreprise lors d'une assemblée annuelle. Wal-Mart n'a pas été en mesure de commenter l'affaire, hier. Le contrôleur de New York, William C. Thompson, affirme que son organisme, qui détient quelque 400 millions $US en actions de Wal-Mart par le biais de fonds de retraite gouvernementaux, était ciblé par cet espionnage. Wal-Mart a confirmé avoir enquêté sur certains actionnaires avant l'assemblée annuelle du 1er juin, mais uniquement à l'aide de sources publiques comme Internet.

À voir en vidéo