Automobile - Onex et Magna feraient équipe pour acheter Chrysler

Gerald Schwartz, d’Onex
Photo: Agence Reuters Gerald Schwartz, d’Onex

Toronto — De nouvelles informations signalent que deux grandes entreprises canadiennes, Onex Corporation et Magna International, pourraient faire équipe pour constituer une offre visant l'achat total de Chrysler Group, la filiale en difficultés du constructeur automobile DaimlerChrysler.

Dans son édition d'hier, le Globe and Mail est incapable d'établir le prix que seraient prêts à payer les deux dirigeants, Gerald Schwartz, de Onex et Frank Stronach de Magna International Inc. Cependant, il semble que DaimlerChrysler s'attende à récolter au moins 8 milliards $US en vendant sa filiale nord-américaine.

Les sources du journal expliquent que le partenariat permettrait à Magna d'appliquer à Chrysler son expertise dans le fonctionnement d'usines d'automobiles et à Onex de mettre à profit son expérience du domaine financier pour diriger les opérations administratives et de crédit de la compagnie Chrysler.

L'intérêt de Magna pour Chrysler est connu depuis un certain temps, tout comme les allégations voulant que Frank Stronach soit à la recherche d'un partenaire. Jusqu'ici, M.Stronach a refusé de lever le voile sur ses intentions, notamment par souci de protéger la relation qu'entretient actuellement Magna avec Chrysler.

DaimlerChrysler envisage sérieusement de se départir de sa filiale nord-américaine en raison du mécontentement des actionnaires irrités par les pertes incessantes de Chrysler depuis 1998. Cette année-là, la firme allemande et le constructeur automobile basé à Detroit avaient fusionné leurs activités, une affaire de 36 milliards $US.

En 2006, Chrysler Group a essuyé une perte de 1,5 milliard $US.

À voir en vidéo