Frais au guichet automatique - Flaherty se dit encouragé par ses pourparlers avec les banques

Le ministre Flaherty s’est dit particulièrement encouragé par l’annonce, en mars dernier, de la Banque TD, qui compte augmenter le nombre de ses guichets sur ou autour des campus universitaires du pays.
Photo: Agence Reuters Le ministre Flaherty s’est dit particulièrement encouragé par l’annonce, en mars dernier, de la Banque TD, qui compte augmenter le nombre de ses guichets sur ou autour des campus universitaires du pays.

Mississauga, Ont. — Le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, se dit encouragé à la suite de ses pourparlers avec les grandes banques au sujet des frais de guichets automatiques.

Le ministre dit s'attendre à ce que des annonces surviennent au cours des prochains jours relativement aux frais que les banques exigent pour l'utilisation des guichets automatiques.

M. Flaherty n'a pas voulu en dire davantage au sujet de ces annonces, alors qu'il prononçait une allocution à Mississauga, près de Toronto, hier.

Le gouvernement fédéral a indiqué qu'il voulait voir les banques cesser de percevoir des frais auprès de leurs clients lorsqu'ils utilisent certains guichets.

Le ministre s'est dit particulièrement encouragé par l'annonce, en mars dernier, de la banque TD, qui compte augmenter le nombre de ses guichets sur ou autour des campus universitaires du pays.

«Je crois comprendre qu'il y aura d'autres annonces des grandes banques canadiennes, a dit M. Flaherty. J'ai bien hâte de les entendre.»

Quand on a demandé au ministre à quel moment les Canadiens pouvaient s'attendre à une réponse des grandes banques au sujet des frais de guichet, il a répondu: «Je pense que des annonces seront faites très bientôt. On parle de jours, pas de mois.»

L'expansion du réseau de la TD sur les campus permettra une plus grande diversité de guichets à proximité des étudiants. La TD offre déjà des frais réduits aux étudiants pour l'utilisation de guichets, et les personnes âgées clientes de la TD ne paient pas de frais.

Toutefois, le président et chef de la direction de la TD, Ed Clark, a déjà indiqué que les demandes du gouvernement concernant les frais de guichet mineraient l'industrie non bancaire qui y tire des revenus.

De son côté, la Banque Scotia a déjà déclaré qu'elle ne comptait pas annuler ses frais de guichet, comme le demande le gouvernement.

Le chef du Nouveau Parti démocratique, Jack Layton, a vertement critiqué les grandes banques qui, selon lui, s'attaquent aux plus pauvres de la société en exigeant des frais pour accéder à leur propre argent. M. Layton estime que les banques engrangent des profits de 420 millions annuellement seulement en frais de guichets.

En mars dernier, M. Flaherty a rencontré les représentants des six grandes banques canadiennes à cet effet. Il avait alors laissé entendre que des changements pourraient survenir sans qu'Ottawa n'ait à agir.

À voir en vidéo