Citigroup supprimerait ou délocaliserait 26 000 emplois

Les divisions services bancaires aux particuliers et banque d’investissement de Citigroup devraient être les plus touchées par la réorganisation.
Photo: Agence France-Presse (photo) Les divisions services bancaires aux particuliers et banque d’investissement de Citigroup devraient être les plus touchées par la réorganisation.

New York — Le président-directeur général de Citigroup, Charles Prince, devrait annoncer incessamment les détails d'un plan de réorganisation pouvant entraîner la suppression ou la délocalisation de 26 000 postes, soit environ 8 % des effectifs du groupe.

La mesure serait adoptée dans le cadre de la réorganisation des activités mondiales du géant financier américain, rapporte le New York Times, qui cite des sources proches du dossier dans son édition d'hier.

Les divisions services bancaires aux particuliers et banque d'investissement de Citigroup devraient être les plus touchées, selon les sources du journal américain. Citigroup se préparerait par ailleurs à une refonte importante de ses systèmes technologiques et chercherait à gérer plus efficacement ses actifs immobiliers.

Citigroup projetterait également de transférer des milliers d'emplois dans des régions où le coût du travail est moins élevé, notamment en Inde et dans plusieurs petites villes américaines.

À voir en vidéo