La Laurentienne hausse ses profits de 20,6 millions au premier trimestre

La Banque Laurentienne a réalisé un bénéfice net de 20,6 millions, ou 74 ¢ par action, pour le premier trimestre terminé le 31 janvier dernier, en hausse comparativement à un bénéfice net de 17 millions, ou 59 ¢ par action, pour le premier trimestre 2006.

Le revenu total a augmenté de 6 % et s'est élevé à 141,6 millions pour le premier trimestre 2007, comparativement à 133,7 millions pour le premier trimestre 2006. Cette augmentation, a expliqué la Banque, découle principalement de l'amélioration du revenu net d'intérêt réalisée grâce à la croissance des volumes de prêts et de dépôts.

La provision pour pertes sur prêts est demeurée stable, à 10 millions. Quant au rendement des capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires, il s'est établi à 9,4 % pour la dernière période de trois mois complétée, comparativement à 7,9 % pour la même période en 2006.

«La Banque a connu un bon trimestre, grâce à la contribution de tous les secteurs d'activités, a affirmé hier dans un communiqué le président et chef de la direction de la Banque, Réjean Robitaille. Nous avons de nouveau bénéficié d'une solide croissance des prêts et dépôts. Par contre, il reste beaucoup à accomplir.»

À cet égard, M. Robitaille a précisé que son institution continuera de se concentrer sur ses trois priorités, soit l'augmentation de sa rentabilité, l'amélioration de son efficacité et le développement de son capital humain.

À voir en vidéo