Selon une étude de C.D. Howe - Le Québec reçoit la palme du meilleur gestionnaire de budget

Toronto — Une étude de l'Institut C.D. Howe accorde au Québec la meilleure fiche parmi les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux en termes de diligence des gouvernements à respecter leurs engagements budgétaires.

L'étude du centre de recherche, intitulée Cibles ratées: le classement 2007 de la responsabilité fiscale au Canada, couvre les 10 dernières années. Elle a été dévoilée hier par le président de l'Institut, William B.P. Robson, devant les invités de l'Economic Club de Toronto.

L'étude montre en outre une tendance vers les dépassements de dépenses budgétaires de la part de tous les gouvernements. Collectivement, ils ont dépensé 63,3 milliards de plus que s'ils avaient respecté leurs engagements budgétaires.

L'Institut C.D. Howe arrive à la conclusion que les législateurs et les citoyens devraient insister davantage pour que leurs gouvernements fassent preuve d'une plus grande discipline dans le respect de leurs cibles de dépenses budgétaires.

Les auteurs de l'étude ajoutent que les législateurs et les citoyens devraient aussi reconnaître que des pratiques telles que la course aux dépenses en fin d'exercice financier ont des conséquences négatives et permanentes sur le niveau des impôts et la dette publique qu'ils doivent supporter.

Le Québec a enregistré un dépassement moyen de moins de 0,61 % entre les exercices 1996-97 et 2005-06. Il est suivi de près par le Nouveau-Brunswick, dont l'écart moyen a été de 0,98 %. Les pires performances appartiennent à l'Alberta, au Yukon et au Nunavut avec des dépassements moyens de 7, 8 et 9 % respectivement.

À voir en vidéo