Radiodiffusion - Astral sera le plus gros joueur au pays

Astral Media, le service de développement photo des Miracle Mart qui en est venu à exploiter 29 stations de radio et une quinzaine de chaînes de télévision payante, a finalement confirmé hier qu'elle souhaite acquérir Standard Radio pour devenir le plus gros radiodiffuseur au pays.

La société montréalaise, qui possède Super Écran, MusiquePlus et les réseaux Énergie et RockDétente, a indiqué en fin de journée qu'elle a signé une lettre d'intention et se trouve en discussions exclusives avec Standard Radio, propriétaire torontois de 52 antennes à travers le Canada, dont les stations montréalaises CHOM-FM et CJAD.

Plus tôt hier, le National Post écrivait non seulement que les deux entreprises se faisaient les beaux yeux, mais qu'Astral paierait autour de 1,1 milliard pour convoler en justes noces. Dans son communiqué, Astral s'est contentée de dire que le montant serait composé d'argent sonnant à 80 % alors que le reste serait constitué d'actions nouvellement émises.

Astral souhaite depuis longtemps faire une acquisition pour prendre de l'expansion. La compagnie a échoué l'an dernier dans sa tentative d'acheter le groupe torontois CHUM, propriétaire de stations de télé et de radio qui a fini par être avalé par Bell Globemedia pour 1,7 milliard.

Une éventuelle transaction serait notamment soumise à une vérification «satisfaisante» des livres de Standard Radio et à l'approbation des autorités réglementaires, parmi lesquelles figure évidemment le Conseil de radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC).

Les chevauchements entre les actifs des deux compagnies se limitent au marché montréalais. Par ailleurs, Standard Radio n'a aucune station dans les Maritimes, le seul marché hors Québec où Astral exploite des stations. Présente dans 29 marchés, Standard est déjà le plus gros radiodiffuseur privé au Canada. Elle possède aussi deux stations de télévision dans le nord de la Colombie-Britannique.

«Avec l'acquisition de Standard Radio, Astral Media ne fera pas seulement l'acquisition des stations de radio les plus performantes du pays; nous allons en même temps acquérir une entreprise dont les valeurs et la culture sont similaires aux nôtres», a dit dans le communiqué le président d'Astral Media, Ian Greenberg.

«Au cours des 40 dernières années, la famille Slaight a bâti un ensemble remarquable de stations de radio solides et a contribué de manière significative au développement de l'industrie canadienne de la radio», a ajouté M. Greenberg, qui a fondé l'ancêtre d'Astral avec ses trois frères en 1961. Astral ne fera aucun autre commentaire d'ici la signature d'une entente, a-t-il précisé.

La première compagnie des frères Greenberg, Angreen, gérait le service photo des Miracle Mart. Le grand coup est survenu en 1967, lorsqu'ils ont obtenu les droits exclusifs pour vendre des produits photo sur le site d'Expo 67. Cette transaction leur a permis d'accélérer leur expansion, de sorte que, dès l'année suivante, ils lançaient l'enseigne Astral Photo, avec 125 points de service à travers le pays. «Nous avons hâte de faire partie de la grande famille Astral Media», a affirmé le président de Standard Radio, MGary Slaight. «Nous sommes ravis de voir notre patrimoine passer aux mains d'une entreprise comme Astral Media, qui a fait ses preuves et qui témoigne d'un engagement solide envers ses employés et les industries canadiennes de la radio et de la télévision.»

Abreuvé de rumeurs pendant toute la journée, le marché a réagi plutôt négativement hier, l'action d'Astral perdant 4 % à 42,86 $ sur un lourd volume de 194 millions d'actions.

À voir en vidéo