Le prix du maïs nuit à Maple Leafs

Toronto — L'entreprise alimentaire Maple Leaf a prévenu, hier, que l'augmentation du coût du blé et du maïs, provoquée par la hausse de la demande pour l'éthanol, pourrait l'obliger à abolir des postes et à augmenter ses prix, notamment pour la viande, les aliments pour animaux et les produits de boulangerie.

Maple Leaf a aussi annoncé avoir encaissé au quatrième trimestre une perte de 11,6 millions, après avoir réalisé un profit de 18,2 millions, en 2006. Ces résultats incluent différentes dépenses, dont des frais de restructuration de 44,9 millions. Les revenus trimestriels sont demeurés à peu près stables, à 1,5 milliard.

L'entreprise a expliqué que l'augmentation du prix du grain entraîne une augmentation du coût de production de la viande, une hausse qui rejoindra inévitablement les consommateurs. «La réponse est un "oui" sans équivoque au sujet des hausses de prix encore à venir, a déclaré lors d'une conférence téléphonique le chef de la direction, Michael McCain. Nos prix suivent l'inflation, et le prix du blé et du maïs est en hausse partout sur le marché. [...] La transition vers l'éthanol aura un impact sur les prix payés par les consommateurs pour les produits alimentaires.»

À voir en vidéo