BCE complète le rachat de Bell Canada

Poursuivant sa restructuration visant à se concentrer davantage sur ses activités de base dans le secteur des télécoms, le groupe BCE a annoncé le bouclage du rachat complet de Bell Canada pour 4,99 milliards à la texane SBC Communications, propriétaire des 16 % de Bell qui échappaient toujours à BCE.

Le conglomérat canadien reprendra ainsi le plein contrôle de la première compagnie de téléphonie canadienne, plus de trois ans après en avoir vendu une participation. Le groupe avait alors utilisé le produit de la vente afin de financer une vaste expansion dans le secteur des télécommunications, tout juste avant qu'il ne s'écroule.

La transaction devrait se conclure au début de décembre, a indiqué BCE.

BCE avait vendu en juin 1999 pour 5,1 milliards une tranche de 20 % de Bell Canada à Ameritech Corp., aujourd'hui fusionnée avec SBC, deuxième compagnie de téléphonie locale aux États-Unis. Le groupe canadien en a déjà racheté 4 % à la société de San Antonio, au Texas. En tout, BCE aura payé 6,32 milliards afin de remettre la main sur les 20 % cédés en 1999.

Des émissions

BCE a indiqué qu'il souhaitait financer le rachat des 16 % manquants grâce au produit net de deux milliards découlant d'une émission d'actions ordinaires effectuée en août, ainsi qu'avec le produit net de 1,98 milliard d'une émission publique de titres d'emprunt réalisée fin octobre. Le géant canadien des télécommunications a par ailleurs indiqué qu'il utiliserait aussi une partie des trois milliards récoltés grâce à la vente des activités annuaires de Bell Canada à un groupe d'investisseurs dirigé par la firme new-yorkaise Kohlberg Kravis Roberts & Co. Cette transaction doit être complétée d'ici la fin du mois.

Le porte-parole de BCE, Nick Kaminaris, a indiqué que le groupe avait un plan de réserve pour le financement si jamais la vente des activités annuaires devait ne pas être complétée comme prévu d'ici la fin du mois.

«Nous avons une ligne de crédit auprès des banques qui peut aller jusqu'à 3,3 milliards et, de cette ligne, seulement environ un milliard a été utilisé afin de racheter le 4 %», a expliqué le porte-parole. «Cela dit, nous nous attendons à conclure la vente des activités annuaires d'ici la fin de ce mois.»

Le groupe canadien émettra également lors de la clôture de la transaction quelque 250 millions de dollars en actions ordinaires de BCE à SBC.

SBC possédait une option de vente de sa participation de Bell Canada à BCE valide lors des six derniers mois des années 2002 et 2004. Le rachat de la totalité de Bell par BCE s'inscrit dans la volonté du conglomérat de revenir à ses activités de base, groupées autour de Bell Canada.

BCE possède également 70,1 % de Bell Globemedia, propriétaire notamment du réseau de télévision CTV et du quotidien Globe and Mail, ainsi qu'une participation de 65 % dans la firme de commerce électronique BCE Emergis. Certaines spéculations qui circulent dans les milieux financiers avancent qu'au moment où le rebond sur le marché de la publicité se concrétisera, BCE pourrait vendre sa participation dans Bell Globemedia. La compagnie reste toutefois muette sur ses plans d'avenir.