Marchés mondiaux CIBC donnera moins de poids au secteur de l'énergie

Marchés mondiaux CIBC a expliqué hier qu’il y a de plus en plus d’initiatives politiques ayant entraîné une réduction de la consommation de pétrole brut, l’obligation d’augmenter le contenu en éthanol dans l’essence et le resserrement de
Photo: Agence Reuters Marchés mondiaux CIBC a expliqué hier qu’il y a de plus en plus d’initiatives politiques ayant entraîné une réduction de la consommation de pétrole brut, l’obligation d’augmenter le contenu en éthanol dans l’essence et le resserrement de

Toronto — Marchés mondiaux CIBC a décidé d'abaisser sa surpondération dans les actions du secteur énergétique de 4,5 à 3 points de pourcentage, constatant une intensification des mesures des pays membres de l'OCDE vers une réduction des émissions de carbone.

La pondération d'une valeur est le poids qu'elle occupe au sein d'un portefeuille ou d'un indice; il y a surpondération lorsque la pondération est supérieure à celle de l'indice de référence.

Dans un communiqué, pubié hier, citant son dernier rapport Canadian Portfolio Strategy Outlook, Marchés mondiaux CIBC a expliqué que des mesures fermes prises par de nombreux gouvernements des pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques en vue de réduire les émissions de gaz à effet de serre ont entraîné la première diminution depuis plus de 20 ans de la consommation de pétrole brut dans ces pays.

Jeff Rubin, stratège en chef et économiste en chef de Marchés mondiaux CIBC, a présenté comme exemples d'initiatives politiques ayant entraîné une réduction de la consommation de pétrole brut, l'obligation d'augmenter le contenu en éthanol dans l'essence ainsi que le resserrement des normes relatives à la consommation de carburant.

Dans ce contexte, il s'attend à ce que le Canada et les États-Unis adoptent des règlements sur les émissions de GES semblables à ceux qui ont été mis en oeuvre dernièrement en Californie.

Marchés mondiaux CIBC s'attend aussi à ce que les provinces et les autres États imposent un plafond aux émissions de dioxyde de carbone et créent simultanément un système d'échange permettant aux grands pollueurs d'acheter des crédits d'émission aux entreprises dont les émissions sont inférieures au plafond imposé.

Selon le rapport, ce sont les entreprises de service public et les producteurs actifs dans le domaine des sables bitumineux qui seraient les plus touchés par un tel système de plafonnement et d'échange.

En réduisant sa surpondération dans les actions du secteur énergétique, Marchés mondiaux CIBC réagit donc à ces mesures à venir et au ralentissement de la croissance de la demande de pétrole brut dans les pays de l'OCDE, mais prévoit tout de même que les géants mondiaux de l'énergie continueront de s'intéresser aux sables bitumineux.

Par ailleurs, Marchés mondiaux CIBC maintient toujours sa surpondération dans les actions du secteur de l'or et des autres matériaux et favorise aussi, entre autres, le groupe des engrais agricoles.