Sears Canada modifie son régime de retraite

Sears Canada répond à cette mouvance toujours plus ressentie en transformant son régime de retraite. À partir de juillet 2008, le régime passera de prestations à cotisations déterminées, ce qui devrait permettre au détaillant de réduire ses charges de 25 millions par année.

«Ces modifications toucheront certains associés actifs et non l'ensemble de ce groupe, et ne visent pas les associés qui ont déjà pris leur retraite. La Société continuera d'offrir à ses associés un programme de retraite concurrentiel par rapport à ceux offerts par les autres magasins de détail au Canada», a pris soin de souligner le géant du détail.

Avec la multiplication des déficits actuariels, associée notamment à la faiblesse des taux d'intérêt, nombre d'employeurs ont entrepris de transformer leur régime à prestations définies en un régime à cotisations déterminées. Sears Canada y fait écho. À compter de juillet 2008, le régime passera de prestations à cotisations déterminées. «Après cette date, les augmentations futures de leurs gains admissibles continueront d'être prises en compte dans le calcul de leur rente du volet à prestations déterminées, mais non leur service futur.» Avec ce nouveau volet, les cotisations sont connues, mais les prestations au moment de la retraite deviennent aléatoires, soumises au rendement obtenus sur les placements.

«Le remaniement du régime permettra à Sears Canada d'aligner ses pratiques sur l'évolution du fonctionnement des régimes de retraite au Canada tout en offrant à ses associés un régime concurrentiel, comparable à ceux des autres magasins de détail au pays», a soutenu Dene Rogers, président et chef de la direction. «L'une des caractéristiques clés du nouveau régime est que les associés auront un plus grand pouvoir de décision sur la façon dont leur épargne-retraite est investie. Ils pourront tirer profit du choix accru de placements maintenant offert dans le cadre du régime.»

Dans la foulée, Sears cessera d'offrir, pendant la retraite, des régimes d'assurance maladie, dentaire et vie aux participants qui ne répondront pas aux critères d'admissibilité d'ici au 31 décembre 2008.

L'entreprise estime que ces modifications réduiront d'environ 25 millions de dollars ses charges comptables sur une base pleinement annualisée. «D'après les hypothèses actuelles, la Société prévoit une réduction de ses sorties de fonds avant impôt variant entre 15 et 20 millions de dollars annuellement à partir du second semestre de 2008. Ces réductions estimatives dépendront de plusieurs facteurs, entre autres du rendement prévu et réel des placements, de la répartition de l'actif et des taux d'escompte présumés, et elles demeurent hypothétiques», a-t-elle ajouté.

Au 31 décembre 2005, l'actif du régime de retraite s'établissait à 1,41 milliard et le déficit de capitalisation se chiffrait à 26 millions. La contribution totale au régime s'est élevée à 60,6 millions en 2006, contre 20 millions en 2005.

Sears a mis un terme à son exercice financier 2006 avec un bénéfice net de 169,1 millions et des revenus de 5,93 milliards, contre 129,9 millions et 6,24 milliards respectivement en 2005.