Suzuki Grand Vitara - Suzuki joue la carte de l'authenticité

Le Grand Vitara n’est disponible qu’en une seule configuration, à quatre portes. Ceux et celles qui regrettent la disparition du Vitara deux portes à toit souple devront visiblement attendre la venue de son remplaçant.
Photo: Le Grand Vitara n’est disponible qu’en une seule configuration, à quatre portes. Ceux et celles qui regrettent la disparition du Vitara deux portes à toit souple devront visiblement attendre la venue de son remplaçant.

Réputée pour ses motocyclettes, la firme japonaise Suzuki a également fait sa marque avec les utilitaires en format de poche, avant de suivre la mode et d'en faire des plus gros... Dans le créneau des petits 4X4, Suzuki a fait office de précurseur avec ses défunts Samurai et Sidekick, dont la robustesse n'avait d'égal que le manque de raffinement et l'absence totale de confort. Cette époque est révolue depuis l'arrivée des Vitara et Grand Vitara en 1999.

Le Grand Vitara a fait l'objet d'une refonte l'année dernière, tandis que le Vitara passait à la trappe. Suzuki préparerait un nouveau 4X4 petit format, appelé à lui succéder. Ce pourrait être le Jimny ou encore l'Ignis, deux modèles commercialisés outre-mer. En attendant, la gamme nord-américaine se rationalise et se simplifie: le Grand Vitara n'est disponible qu'en une seule configuration, à quatre portes. Ceux et celles qui regrettent la disparition du Vitara deux portes à toit souple devront visiblement attendre la venue de son remplaçant. Autre particularité du Grand Vitara, il est assemblé à l'usine d'Ingersoll, en Ontario. Ça vous fait un gros pli et moi aussi.

La finition prend du galon

On l'a dit, les produits Suzuki se sont beaucoup raffinés ces dernières années. On le constate d'abord lorsque l'on s'installe dans l'habitacle. La finition a pris du galon: ça se voit et ça se vérifie au toucher. Matériaux de meilleure qualité, assemblage soigné, présentation agréable: que du bon. Et en plus, c'est pratique et ergonomique:

tout est à la bonne place, les commandes sont simples, intuitives et accessibles, et l'on retrouve de nombreux espaces de rangement.

Suzuki a également su éviter le piège des options en dotant le Grand Vitara d'un équipement de série complet, qui comprend notamment toute la panoplie de coussins gonflables, ainsi que les commandes de la radio au volant, un accessoire qui diminue les risques d'accident, et auquel on prend goût rapidement. Bref, l'époque où les utilitaires Suzuki souffraient de la comparaison par rapport à ceux des autres marques japonaises est bien révolue.

La deuxième génération de Grand Vitara brille aussi par son habitabilité. Les passagers arrière sont choyés, ce qui est plutôt rare: ils bénéficient d'un bon dégagement pour la tête et les jambes, mais surtout, ils peuvent régler l'inclinaison du dossier de la banquette. Le genre de détail qui est bien apprécié. De longues randonnées m'ont par ailleurs permis d'apprécier le confort des sièges avant, ni trop fermes ni trop rembourrés.

Complétons l'inspection des lieux avec le coffre, dont la capacité de rangement est inférieure à celle des autres VUS compacts (Honda CR-V, Nissan X-Trail, Toyota RAV4 et consorts). De toute façon, dans un utilitaire, ce que l'on gagne en hauteur, on le perd la plupart du temps en profondeur. Plus d'espace? Un mythe.

Un vrai 4X4

Avec la disparition du Vitara, Suzuki n'a donc plus de 4-cylindres dans sa gamme d'utilitaires. Le V6 de 2,7 litres est l'unique motorisation du Grand Vitara et il se tire bien d'affaire, avec ses 187 chevaux; quant à son couple, il se situe à mi-chemin entre les 4-cylindres des Nissan X-Trail et Honda CR-V, et les V6 des Toyota RAV4 et Ford Escape, tout en étant supérieur au V6 du Hyundai Tucson. Il en va de même pour la capacité de remorquage, nettement supérieure à celle des CR-V, X-Trail et Tucson. Dans ce domaine, le Grand Vitara n'est devancé que par l'Escape et le RAV4. Voilà qui le situe par rapport à ses rivaux.

Ceux-ci ne font cependant pas le poids lorsqu'il est temps d'aller faire du hors-route: le Grand Vitara les surclasse tous. Lui, c'est un vrai 4X4, pas un utilitaire de salon. Par le fait même, on lui pardonne plus facilement le tempérament, disons, plus affirmé de son V6, plus bruyant que celui de ses rivaux. Par ailleurs, sa consommation nous rappelle qu'il s'agit bien d'un V6, et non d'un 4-cylindres...

Offerte en équipement de série, la boîte manuelle à 5 rapports se place à l'abri des critiques, si ce n'est que le guidage du levier pourrait être plus précis. Quant à la boîte automatique, qui comporte aussi 5 rapports, elle pèche par sa lenteur, ce qui contribue à augmenter le niveau sonore du moteur. Elle semble cependant robuste, ce qui est la marque de commerce des utilitaires de la marque.

Un vrai 4X4 (bis)

Si le Grand Vitara est un champion du hors-route, il ne se défend pas trop mal sur les revêtements asphaltés — beaucoup mieux que ses prédécesseurs, en fait. La douceur de roulement n'est plus un concept abstrait, de sorte qu'un long périple ne s'apparente plus à une épreuve.

Une direction impeccable, précise et rapide, avec un court rayon de braquage, permet par ailleurs d'exploiter au mieux la grande agilité de ce 4X4. Mais on ne peut défier les lois de la physique, et la tenue de route a tôt fait de rappeler les limites de ce type de véhicule, haut perché et chaussé de gros pneus résistants, mais peu adhérents. Malgré son châssis monocoque — une première pour un utilitaire Suzuki — le Grand Vitara demeure un véritable 4X4, dont le comportement se rapproche davantage du camion que de l'automobile.

Conclusion

Le Grand Vitara est un véhicule attachant. Plus on le conduit, plus on l'aime: il est confortable et spacieux, en plus d'être polyvalent. Mais surtout, c'est un véritable véhicule tout terrain, avec des capacités hors route supérieures à celles de ses concurrents. Les petits VUS de Suzuki ont gagné leurs épaulettes avec leur robustesse et leur fiabilité; il ne leur manquait qu'un peu de raffinement. C'est chose faite.

***

FICHE TECHNIQUE - Suzuki Grand Vitara

- Moteurs: V6 2,7 L

- Puissance: 185 ch

- 0 à 100 km/h: 10,1 s

- Vitesse maximale: 180 km/h (limitée)

- Consommation: 10,9 L/100 km

- Échelle de prix: 25 495 $ à 30 495 $

***

Collaborateur du Devoir