Conporec veut éliminer ses dettes à long terme

L'entreprise de recyclage Conporec a annoncé hier avoir signé des ententes avec la Fédération des caisses Desjardins du Québec et l'organisme gouvernemental Investissement Québec afin d'éliminer ses dettes à long terme envers ces derniers.

Selon l'entente intervenue avec Desjardins, cette dernière accepte de recevoir une somme de 3,75 millions dont trois millions comptant et trois millions d'actions ordinaires de Conporec au prix de 0,25 $ l'action pour une considération totale de 750 000 $ en paiement de ses dettes totalisant 8 425 463 $, auxquelles s'ajouteront les intérêts courus sur celles-ci jusqu'au moment de la clôture de la transaction, a indiqué Conporec, entreprise de Sorel-Tracy, près de Montréal.

Selon l'entente intervenue avec Investissement Québec, l'organisme consent à recevoir un montant de 1,75 million dont 750 000 $ comptant et quatre millions d'actions ordinaires de Conporec en paiement de prêts totalisant 3,8 millions. Cette entente demeure conditionnelle à la réalisation par Conporec d'un financement au montant de 3,75 millions dans un délai de 90 jours et au maintien des opérations de son usine de Sorel-Tracy pour un minimum de deux ans.