Fraude et pertes de renseignements personnels chez Talvest et TJX Cos

Le fonds d'investissement Talvest, une filiale de la CIBC, a déclaré hier qu'un fichier informatique, contenant les renseignements relatifs à près d'un demi-million de ses comptes, est récemment disparu alors qu'il était transporté entre ses bureaux. Au même moment, TJX Cos, propriétaire des bannières Winners et HomeSense, a annoncé qu'une brèche de sécurité informatique pourrait avoir exposé des dizaines de millions de clients à des fraudes par cartes de crédit.

Chez Talvest, le fichier de sauvegarde pourrait avoir inclus les nom, adresse, signature, date de naissance, numéros de comptes bancaires, des renseignements sur le bénéficiaire, ainsi que le numéro d'assurance sociale d'environ 470 000 clients et ex-clients de l'institution financière.

Même si Talvest n'a aucune preuve qui donne à penser qu'on a accédé à ce fichier, le directeur de Fonds d'investissement Talvest, Gestion d'actifs CIBC, a pris des mesures de précaution pour protéger ses clients.

La CIBC offrira notamment une compensation financière aux clients de Talvest qui subiraient éventuellement des pertes monétaires consécutives à l'utilisation non autorisée de leurs renseignements personnels contenus dans ce fichier. Les clients en cause pourront aussi s'abonner gratuitement à un service de surveillance de leur dossier de crédit.

«Même si nous n'avons aucun élément de preuve qu'on a accédé de quelque façon aux renseignements contenus dans ce fichier de sauvegarde, nous prenons une multitude de précautions et nous voulons assurer nos clients que nous mettons tout en oeuvre pour régler cette question», a dit dans un communiqué Steve Geist, président de Gestion d'actifs CIBC.

La commissaire à la protection de la vie privée du Canada, Jennifer Stoddart, a ouvert une enquête. «Bien que j'apprécie que la banque nous ait avisés de cet incident et qu'elle travaille avec le commissariat, il n'en reste pas moins que je demeure profondément préoccupée, compte tenu de la gravité de cette effraction qui met en péril les renseignements personnels de centaines de milliers de Canadiennes et de Canadiens», a indiqué dans un communiqué Mme Stoddart.

Cartes de crédit

Du côté de TJX Cos., qui possède aussi T.J. Maxx et Marshalls, on affirme avoir découvert l'intrusion illégale à la mi-décembre. L'entreprise indique travailler avec la police et des experts en sécurité des deux côtés de la frontière. Le détaillant a refusé de préciser au Globe and Mail combien de clients pourraient être affectés.

Des sources proches de Visa ont indiqué au journal qu'environ 20 millions de ses cartes pourraient avoir été impliquées. On ignore combien de clients utilisant d'autres cartes de crédit auraient été vulnérables à une fraude. Certaines personnes évoluant au sein de l'industrie financière estiment que ce nombre pourrait s'élever à deux millions au Canada.