Le ciel n'est pas tombé sur la tête des assureurs

Selon les données provisoires de la société Re pour l’année 2006, les catastrophes ont provoqué environ 40 milliards $US en pertes financières, non assurées pour la plupart. Ces victimes du typhon qui a frappé la Chine en août n’ont pas semb
Photo: Agence Reuters Selon les données provisoires de la société Re pour l’année 2006, les catastrophes ont provoqué environ 40 milliards $US en pertes financières, non assurées pour la plupart. Ces victimes du typhon qui a frappé la Chine en août n’ont pas semb

Zurich — Les catastrophes naturelles ou dues à l'homme ont fait 30 000 morts en 2006 et causé quelque 15 milliards $US en dégâts assurés, soit considérablement moins que les années dévastatrices de 2004 et 2005, a annoncé la plus importance compagnie de réassurance du monde, hier à Zurich.

Selon les données provisoires contenues dans le rapport annuel de la société Re, les catastrophes ont au total provoqué environ 40 milliards $US en pertes financières, non assurées pour la plupart.

Ce bilan représente une baisse très sensible des pertes en vies humaines et dégâts par rapport à 2005 alors que le monde connaissait une série d'ouragans et de séismes qui ont coûté la vie à 112 000 personnes et provoqué 80 milliards $US de dégâts assurés.

En date du 20 décembre, seuls trois sinistres se chiffrent en milliards de dollars: deux tornades aux États-Unis (trois milliards) et un typhon au Japon. Sur ces vingt dernières années, 2006 est la troisième année la moins coûteuse en termes de dommages assurés, après 1997 et 1998. Ce bilan tient principalement à une saison des ouragans calme aux États-Unis et dans les pays voisins.

Contrairement aux années précédentes, l'Europe n'a pas enregistré de catastrophes coûteuses, bien que la période des tempêtes et des inondations ne soit pas encore terminée. Aucune grande région industrialisée n'a subi de séisme, et on ne déplore pas de dommages industriels onéreux (catastrophes aériennes, gros incendies, etc.).

Selon Swiss Re, la répartition géographique des sinistres majeurs influe aussi bien sur le montant des dommages totaux que sur celui des sinistres assurés.

Les typhons et les séismes survenus en 2006 ont surtout touché des pays émergents avec des valeurs assurées relativement faibles, Sur le total de 40 milliards $US, seuls 15 milliards, soit un tiers environ, étaient assurés. Swiss Re a enregistré près de 140 catastrophes naturelles et plus de 200 catastrophes dues à l'homme.

Les séismes, notamment, ont fait de nombreuses victimes: le 27 mai, un séisme de magnitude de 6,3 a presque entièrement détruit la ville de Bantul sur l'île indonésienne de Java. Le 17 juillet, l'Indonésie a de nouveau été secouée par un tremblement de terre. D'une magnitude de 7,7, il a provoqué un tsunami, et ces deux événements ont fait 800 victimes.

Les tempêtes et les inondations survenues en 2006 ont coûté la vie à 11 500 personnes. Deux catastrophes ont touché les seules Philippines: en février, dans la province de Leyte, des pluies diluviennes ont provoqué un torrent de boue qui a enseveli le village de Guinsaugon et son millier d'habitants.

Fin novembre, sur l'île de Luzon, les précipitations du typhon Durian se sont mélangées à des cendres volcaniques pour former une coulée de boue sur les flancs du volcan Mayon. Cette coulée a enseveli le village d'Albay. Le typhon Durian a fait 1270 morts aux Philippines et plus de 80 au Vietnam.