Delta rejette l'offre hostile d'US Airways

Photo: Agence Reuters

New York — Le conseil d'administration de la compagnie aérienne américaine Delta, en dépôt de bilan, a rejeté à l'unanimité l'offre d'achat hostile de 8,4 milliards de dollars d'US Airways annoncée en novembre, a indiqué hier la compagnie dans un communiqué.

«Les membres du directoire ont en effet conclu que le plan de réorganisation de Delta offrira aux créanciers de la compagnie une plus-value supérieure et une meilleure visibilité sur le retour à l'équilibre que la proposition d'US Airways», a affirmé le troisième transporteur aérien des États-Unis.

Delta, qui a également présenté hier les détails de son plan de redressement, indique également qu'elle entend sortir au printemps 2007 du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites d'entreprises.

Lors d'une conférence téléphonique, le p.-d.g. de la compagnie Jerry Grinstein, a cité cinq raisons pour expliquer le rejet de l'offre faite par US Airways.

D'abord, le département de la Justice, instance régulatrice en matière d'antitrust, «ne serait pas enclin à l'approuver», a-t-il dit. Ensuite, les cultures des deux entreprises sont trop différentes, notamment en matière sociale.

Les synergies avancées par US Airways reposent sur des hypothèses économiques incorrectes, a-t-il poursuivi, ajoutant qu'une fusion aboutirait au plus fort endettement du secteur. Enfin, l'opération aurait pour effet de défaire les progrès réalisés pour améliorer le fonctionnement et la rentabilité de la compagnie, a-t-il dit.

Delta est partenaire d'Air France-KLM au sein de l'alliance SkyTeam.