Home Depot refuse que l'on scrute ses stratégies

Atlanta — Home Depot, le détaillant de produits de rénovation domiciliaire le plus important du monde, refuse de se soumettre à l'examen d'un comité spécial d'administrateurs indépendants, tel que le demande la société Relational Investors, un regroupement d'actionnaires.

Relational proposera, lors de la prochaine assemblée annuelle de Home Depot, que ce comité soit créé afin d'évaluer l'orientation stratégique de la société, le rendement de la direction ainsi que les options stratégiques qui s'offrent à l'entreprise. Relational a signalé à Home Depot que cette proposition fait partie d'un «programme de défense des droits», selon lequel Relational entend solliciter des procurations afin que sa proposition soit acceptée.

Dans une lettre envoyée à la direction de Home Depot, Relational dit vouloir «renverser la contre-performance chronique du cours de l'action depuis 2000», situation qu'elle attribue entre autres à une stratégie déficiente et à une gouvernance inadéquate.

Home Depot a toutefois indiqué par voie de communiqué qu'elle «s'opposera à la résolution et à la sollicitation» que Relational Investors a l'intention de mener.

«La société [...] a récemment procédé à une évaluation stratégique [...] [et] son conseil d'administration appuie à l'unanimité l'équipe de direction et son plan visant à augmenter la valeur de tous les actionnaires par l'exécution de sa stratégie actuelle», a précisé Home Depot.

Home Depot aurait toutefois l'intention de rencontrer des représentants de Relational sous peu afin de discuter de ses préoccupations.