Les prix du pétrole baissent

New York — Les prix du pétrole ont terminé en baisse hier, subissant des prises de bénéfices après leur hausse de la semaine dernière et alors qu'un temps doux devrait perdurer dans le nord des États-Unis.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude pour livraison en janvier a perdu 1,22 $, clôturant à 62,21 $.

Les cours ont subi hier des prises de bénéfices après avoir grimpé la semaine dernière en réaction à l'annonce d'un recul généralisé des stocks aux États-Unis et d'une nouvelle réduction de production par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

«Il y a eu quelques prises de bénéfices mais les cours ne devraient pas reculer outre mesure car l'annonce faite par l'OPEP devrait permettre de maintenir un prix plancher», a estimé Phil Flynn, d'Alaron Trading.

«La volonté affichée du cartel de resserrer l'offre du marché a eu un effet haussier sur les cours [la semaine dernière, NDRL] mais des doutes persistent sur l'application de cette baisse», estimait de son côté Mike Fitzpatrick, de la Fimat.

De nombreux analystes soulignent aussi que la baisse de production annoncée par le cartel a surtout un impact psychologique, car elle n'entrera en vigueur qu'en février.

La tendance à la vente s'est accentuée hier avec la publication du rapport mensuel de l'OPEP, selon lequel une demande modérée devrait empêcher à court terme les prix de grimper. «Pour les prochains mois [...] le ralentissement de la croissance aux États-Unis et le temps chaud pèsent sur le marché et empêchent tout mouvement de hausse des prix à la production», a estimé l'OPEP.