Les fournisseurs Internet haussent leurs revenus de 9 %

Les dépenses d’exploitation du secteur Internet ont augmenté de 6 % pour atteindre 1,5 milliard.
Photo: Agence Reuters Les dépenses d’exploitation du secteur Internet ont augmenté de 6 % pour atteindre 1,5 milliard.

Ottawa — Les fournisseurs des services Internet du pays, excluant les fournisseurs d'accès à Internet par câble et d'accès sans fil, ont vu leurs revenus d'exploitation augmenter de 9 % en 2005 par rapport à 2004, s'établissant à 1,9 milliard.

Selon les nouvelles données de l'Enquête de 2005 sur les fournisseurs de services Internet dévoilées hier par Statistique Canada, la marge bénéficiaire d'exploitation de l'industrie a été de 19 %, en hausse comparativement aux 17 % enregistrés l'année précédente. Une bonne partie de cette amélioration a été imputable à une forte performance des plus grandes entreprises de l'industrie, a souligné l'agence fédérale.

L'industrie des fournisseurs des services Internet est très concentrée, a fait remarquer Statistique Canada, les 20 plus grandes entreprises ayant représenté près de 90 % du revenu total d'exploitation de l'industrie. Ce segment, bénéficiant des économies d'échelle, a été d'une manière significative plus rentable que le reste de l'industrie.

Les revenus provenant des abonnés du secteur résidentiel (les ménages) ont représenté 6 $ pour chaque tranche de 10 $ réalisés par l'industrie, ce qui est le double de la proportion générée par les clients du secteur commercial. Le secteur gouvernemental et celui des institutions publiques ont produit moins du dixième des revenus de l'industrie.

Les revenus provenant de la prestation de services d'accès à Internet ont représenté 77 % du total des revenus d'exploitation, comparativement à 80 % en 2004. Ce pourcentage, au cours des récentes années, a tendance à baisser, puisque l'industrie génère désormais plus de revenus des activités connexes comme la vente d'espace publicitaire en ligne et les services de consultation.

Les dépenses d'exploitation de l'industrie ont augmenté de 6 % pour atteindre 1,5 milliard. Les salaires, les traitements et les avantages sociaux ont représenté 29 % des dépenses d'exploitation, tandis que les services de télécommunications, y compris les frais de lignes spécialisées de fournisseurs en amont, ont représenté 27 % de ces dépenses.