L'industrie du courtage se dirige vers une année record

Toronto — L'industrie canadienne du courtage a rapporté jeudi des profits d'exploitation de 1,2 milliard au troisième trimestre, en hausse de 8,5 % par rapport aux 1,1 milliard de la même période l'an dernier.

L'Association canadienne du commerce des valeurs mobilières (ACCVM) a expliqué hier que cette hausse était imputable à la vigueur de l'activité boursière et du marché de l'acquisition. Le chiffre d'affaires dans l'intervalle est passé de 3,4 milliards à 3,5 milliards.

«L'industrie est prête à rapporter sa quatrième année consécutive de profits records, a déclaré le président et chef de la direction de l'ACCVM, Ian Russell. L'année a été phénoménale dans tous les secteurs d'affaires. Les fusions et acquisitions, ainsi que les marchés, ont fait progresser les bénéfices de toutes les entreprises.»

Néanmoins, les profits ont été un peu plus faibles au deuxième trimestre en raison de la saison estivale et la volatilité plus forte, ce qui a affecté les commissions des courtiers.

Pour les neuf premiers mois, le bénéfice d'exploitation a totalisé 4,1 milliards, soit 31 % de plus que pour la séquence équivalente de 2005.

Toujours pour les neuf premiers mois, les honoraires de consultation ont bondi de 80 %, à 797 millions, même si les commissions des placements dominent encore les services bancaires d'investissement.