Transcontinental déclare un profit de 137,9 millions en 2006

L'éditeur et imprimeur Transcontinental a déclaré pour son exercice 2006 un profit de 137,9 millions ou 1,58 $ par action, en baisse de un million par rapport à celui de 2005.

D'après la direction, cette diminution est le résultat du taux de change dont les effets négatifs ont été «plus considérables» que prévu. Ce facteur, qui a retranché 16,1 millions aux profits de l'année, a été en partie contrebalancé par de gains fiscaux aux États-Unis.

Pour la période de 12 mois terminée le 31 octobre, les revenus consolidés de l'entreprise québécoise ont été stables, à 2,2 milliards.

«Nos résultats pour l'exercice 2006 correspondent à notre objectif annuel, a assuré le p.-d.g. Luc Desjardins. Nous avons été très rigoureux dans l'exécution de notre plan d'affaires.» Selon lui, Transcontinental devrait continuer à souffrir de la fluctuation des devises l'an prochain. La société s'attend à ce que son bénéfice net ajusté demeure à peu près stable, entre 1,52 $ et 1,65 $ par action.

M. Desjardins a toutefois déclaré en conférence téléphonique que l'entreprise poursuivrait ses efforts pour croître en procédant à des acquisitions ou en tentant d'obtenir de nouveaux contrat d'impression de quotidiens aux États-Unis.

Éventuellement, Transcontinental devrait aussi bénéficier de l'apport de Chenelière Éducation, un éditeur de livres éducatifs acquis au moins d'août dernier et qui réalise l'essentiel de ses produits au dernier trimestre de l'année, celui de la rentrée scolaire.

Cette année, la période de trois mois terminée le 31 octobre s'est soldée par un profit de 51,6 millions ou 60 ¢ par action sur des revenus consolidés de 583,1 millions. Les profits s'étaient élevés à 44,5 millions ou 50 ¢ par action. Le chiffre d'affaires était alors de 593,9 millions.

Si on ne tient pas compte des éléments exceptionnels, le bénéfice net a diminué de 5 % au quatrième trimestre de cette année pour s'établir à 42,3 millions.

Le bénéfice par action n'a toutefois diminué que de 2 %, passant de 50 ¢ à 49 ¢, ce qui reflète l'effet positif du programme de rachat d'actions de la société, a précisé la compagnie.

Hier à la Bourse de Toronto, l'action de Transcontinental a perdu 57 ¢ pour terminer la séance à 22,18 $.