Talisman vend son placement au Soudan

Le groupe pétrolier Talisman Energy a annoncé hier la vente de son placement pétrolier controversé au Soudan à une firme indienne.

La transaction est évaluée à 1,2 milliard $CAN. Le groupe a conclu un accord pour céder ses actions dans la Greater Nile Petroleum Operating Company (GNPOC), qui produit la plus grande partie du pétrole soudanais, à ONGC Videsh Limited, filiale de la compagnie publique indienne, peut-on lire dans un communiqué émis en début de soirée hier. Le p.-d.g de Talisman, Jim Buckee, a ajouté que «les actionnaires m'ont dit qu'ils étaient fatigués de surveiller et d'analyser continuellement la situation au Soudan. La vente de nos intérêts dans ce projet met fin à l'incertitude sur l'avenir de ces actifs». Talisman était présent au Soudan depuis quatre ans par l'intermédiaire de sa participation de 25 % dans GNPOC. L'entreprise de Calgary ne cessait depuis d'être la cible de critiques de la part de groupes religieux ou voués à la défense des droits humains pour son implication dans ce pays qui croule sous plus de 18 années d'une guerre civile financée en grande partie par les revenus pétroliers. Talisman prévoit inscrire un gain après impôts de 340 millions de la vente de son placement soudanais.