En bref - Des enquêtes réclamées sur la fusion Jean Coutu-Rite Aid

Des syndiqués américains ont lancé cette semaine une pétition pour convaincre les procureurs généraux de dix États d'instituer des enquêtes sur la vente des 1858 pharmacies américaines de Jean Coutu au groupe Rite Aid.

Les travailleurs craignent que les instances américaines de la concurrence forcent Rite Aid à se départir d'un grand nombre de magasins. Dans la pétition, les signataires demandent aux procureurs de s'assurer que toute fermeture ou vente d'un magasin Rite Aid ou de ceux possédés par Jean Coutu, soit Eckerd et Brooks, ne rende pas l'achat de médicaments de prescription plus cher. Rite Aid reconnaît que les autorités réglementaires pourraient la forcer à se départir de magasins, mais elle rappelle qu'ils devraient alors être vendus à une société qui s'engagerait de maintenir leur exploitation, ce qui assurerait la concurrence.