L'excédent commercial canadien chute à 4 milliards

L'excédent commercial global du Canada s'est réduit pour se chiffrer à quatre milliards au mois de septembre, comparativement aux 4,2 milliards enregistrés en août.

Selon les données de Statistique Canada publiées hier, les entreprises canadiennes ont exporté pour 37,9 milliards de marchandises en septembre, en baisse de 2 % par rapport à août. Les importations ont reculé de 1,6 % pour s'établir à 33,9 milliards.

Le recul des exportations, attribuable à la chute des prix des produits énergétiques, est le premier en cinq mois. De leur côté, les importations ont régressé pour un deuxième mois consécutif, principalement en raison d'un ralentissement des importations dans le secteur de l'automobile.

La baisse globale du mois de septembre est en outre due à une chute de 4 % des exportations vers les États-Unis. Les exportations canadiennes vers ce pays ont reculé pour se fixer à 29,2 milliards. Les importations en provenance des États-Unis ont pour leur part fléchi de 1,9 % pour s'établir à 21,9 milliards.

Les exportations canadiennes vers le reste du monde ont crû de 5,2 %, atteignant un sommet de 8,7 milliards, alors que les importations en provenance des pays autres que les États-Unis ont fléchi de 1,1 % pour s'établir à 12 milliards.

États-Unis

Aux États-Unis, le déficit commercial s'est réduit à 64,3 milliards en septembre, soulagé par la décrue des prix du pétrole, après le record de 69 milliards atteint en août, a indiqué hier le département du Commerce. En septembre, les importations ont baissé de 2,1 % à 187,5 milliards et les exportations augmenté de 0,5 % à 123,2 milliards.

La réduction du déficit s'explique essentiellement par la chute des cours du pétrole. La balance pétrolière a ainsi réduit son déficit à 22,7 milliards, alors que le prix moyen à l'importation du baril refluait pour la première fois après cinq mois de hausse successifs (62,52 $US).

Mais en dépit de cette amélioration ponctuelle, le rapport souligne la dépendance structurelle des États-Unis vis-à-vis des importations chinoises. Le déficit vis-à-vis de la Chine s'est creusé de 4,6 % à 23 milliards, un niveau record, les Américains important comme jamais des biens de consommation à bas prix. Au total la Chine a représenté à elle seule plus du tiers du déficit américain en septembre.

Sur les neuf premiers mois de l'année, le déficit commercial atteint 586,2 milliards, contre 522 milliards sur la même période de 2005. Les États-Unis devraient donc dépasser le record de 717 milliards atteint l'an dernier.