Un dur choix pour les employés d'Exfo - Réductions des heures ou licenciements

Québec — Exfo Ingénierie électro-optique a indiqué hier qu'il rencontrerait ses employés de production aujourd'hui afin de leur offrir le choix entre une réduction des heures de travail ou de nouveaux licenciements.

«Les mois de décembre et janvier sont tranquilles en général, alors nous voulons minimiser l'impact [de ces mesures] pour les employés de production», a indiqué le porte-parole d'Exfo, Vance Oliver. Le groupe de Québec compte offrir deux choix à ses employés de production afin d'éviter d'autres mises à pied permanentes: soit une semaine de travail de quatre jours, et ce pendant 26 semaines, soit des mises à pied temporaires de quatre semaines durant le temps des Fêtes.

La firme spécialisée en équipements de tests et de mesure pour la fibre optique a perdu plus de 300 millions lors de l'année financière 2002 en raison de l'effondrement du secteur des télécommunications.

Le porte-parole a expliqué que la journée de travail perdue par semaine pourrait être compensée financièrement en partie par Développement des ressources humaines du Canada, un ministère fédéral, par le biais de programmes gouvernementaux.

Depuis deux ans, Exfo a licencié des centaines d'employés et réduit ses coûts mais n'a pas pu éviter de voir son titre retiré du principal indice de la Bourse de Toronto en septembre. Le groupe compte actuellement 850 employés.

Le titre d'Exfo a perdu 2 ¢ à 3,37 $ hier à la Bourse de Toronto.