Bénéfice net de 6,8 millions au dernier trimestre - TVA renoue avec les bénéfices malgré une baisse des ventes

Groupe TVA a dégagé un bénéfice d’exploitation de 13 millions au dernier trimestre, en hausse sur celui de 11,7 millions pour la même période en 2001
Photo: Jacques Nadeau Groupe TVA a dégagé un bénéfice d’exploitation de 13 millions au dernier trimestre, en hausse sur celui de 11,7 millions pour la même période en 2001

Le diffuseur Groupe TVA a réalisé un bénéfice net de 6,8 millions au trimestre échu le 30 septembre, par contraste avec une perte nette de 96,3 millions un an plus tôt.

Le chiffre d'affaires des trois mois atteint 68,1 millions, en recul sur les 71,6 millions amassés à pareille date en 2001, indiquait hier cette division du groupe Quebecor.

La baisse des ventes est attribuée notamment aux secteurs de la production et de la distribution. Sans ce recul causé par «les décisions de rationalisation» touchant la branche TVA International, l'an dernier, les ventes auraient augmenté de 7,6 millions, même si ce trimestre a une semaine de moins que le correspondant en 2001.

L'an dernier, le diffuseur avait dû faire une importante radiation, à la suite de l'insuccès de TVA International. Par ailleurs TVA, qui bouclait jusqu'ici ses exercices fin août, le fera maintenant le 31 décembre de sorte qu'il mène cette fois-ci un exercice financier de 16 mois.

TVA International

Une étape de la réorganisation a été franchie durant ce trimestre, quand TVA International et autres filiales «ont été liquidées», indique le communiqué du diffuseur.

Groupe TVA est «maintenant directement propriétaire de l'actif de ces sociétés et en assumera le passif». Par ailleurs, la dette bancaire de TVA International, de 20 millions, a été remboursée par Groupe TVA. La branche TVA Films «continue de gérer le catalogue de droits ainsi que le passif de TVA International», ajoute la compagnie.

Groupe TVA a dégagé un bénéfice d'exploitation de 13 millions au dernier trimestre, en hausse sur celui de 11,7 millions pour la même période en 2001.

Cette progression tient à l'ajout d'un trimestre de résultats des magazines Publicor, acquis en mai dernier, et à une «meilleure performance en diffusion malgré la perte enregistrée par les canaux numériques anglophones»; ces derniers ont connu une perte d'exploitation de quelque 800 000 $.

Le «fait saillant» du trimestre, signale le président Raynald Brière, est l'acquisition des six radios AM dont CKAC de Montréal, que possédaient de concert Astral et Télémédia, ainsi que d'une FM en partenariat avec le diffuseur Radio Nord pour 12,8 millions; la transaction requiert un feu vert du CRTC, attendu à la fin du printemps 2003.