Sondage commandé par Ottawa - Les Canadiens estiment que la ZLEA leur serait favorable

Une forte proportions de Canadiens seraient favorables à l'établissement d'une éventuelle Zone de libre-échange des Amériques (ZLEA).

Plus de 69 % d'entre-eux estimeraient, en effet, que l'accord serait bénéfique pour le Canada, alors que seulement 28 % penseraient le contraire, révèle un sondage Ipsos-Reid commandé par le gouvernement canadien et dont Le Devoir a obtenu copie. Ils seraient encore plus nombreux (72 %) à croire que l'accord profitera aux pays d'Amérique latine, et seulement 22 % à en douter.

C'est au Québec et dans les Provinces atlantiques que l'on croirait le plus aux impacts positifs de la ZLEA pour le Canada avec 75 % de répondants de cet avis, suivis de près par l'Ontario (69 %) et l'Alberta (61 %). La Colombie-Britannique fermerait, en ce domaine, la marche avec 56 %.

Elle présenterait cependant la plus forte proportion de répondants croyant que l'Amérique latine bénéficierait de l'accord avec 87 % de répondant de cet avis, suivis par l'Ontario (79 %), l'Alberta (76 %) et avec le Québec en queue de peloton avec 64 %.

Réalisé quelques jours à peine avant la tenue, à Quito en Équateur, d'une réunion des ministres responsable du commerce des 34 pays concernés, le sondage comptait 1000 répondants et présente une marge d'erreur de 3,1 %, 19 fois sur 20.

Il semble contredire les résultats obtenus récemment par d'autres sondages qui révélaient notamment que les Québécois se montraient, depuis quelque temps, systématiquement plus critiques que les autres Canadiens à l'égard de la mondialisation et des accords de libéralisation des échanges.

«La ZLEA nous offre une merveilleuse occasion de participer au développement des pays d'Amérique latine et à la qualité de vie de leurs citoyens, a commenté Pierre Pettigrew, ministre du Commerce international et commanditaire de l'étude. Je me réjouis de ces résultats qui démontrent un désir d'approfondir les liens entre nos peuples.»