Le prix de l'essence recule encore

Sans tambour ni trompette, le prix de l'essence à la pompe sur l'île de Montréal vient de connaître une septième baisse hebdomadaire consécutive, après s'être chiffré en moyenne autour de 90 ¢CAN le litre tout au long de la semaine, selon les données dévoilées hier par la Régie de l'énergie du Québec.

Tiré à la baisse par la dégringolade des cours du pétrole brut et du gallon d'essence à la Bourse Nymex à New York, le prix moyen de l'essence a jusqu'à maintenant chuté d'environ 20 ¢ en seulement 45 jours.

À certains endroits hier, dans la métropole, l'essence se vendait même 84 ¢, ce qui représente une différence de 40 ¢ avec les sommets d'environ 1,25 $ le litre observés en juillet. À Québec, le prix tournait autour de 88,4 ¢ le litre. En Outaouais, où le prix est plus bas parce que l'essence ontarienne est moins taxée, un automobiliste faisait le plein pour 82 ou 83 ¢ le litre.

Selon les statistiques compilées par la Régie, il faut remonter à novembre de l'an dernier pour trouver une semaine où le prix de l'essence à Montréal était en moyenne de 90 ¢ le litre. Ce fut de courte durée, car le prix était reparti à la hausse aussitôt. Pour trouver au moins deux semaines consécutives à ce niveau ou en-deça, il faut remonter encore plus loin, soit en mai 2005.

PME en légère hausse

La loi québécoise interdit aux stations de vendre leur essence à un prix inférieur au prix coûtant. Chaque semaine, la Régie prend acte des données du marché pétrolier et publie une estimation du prix coûtant, appelé prix minimum estimé (PME). Il est généralement convenu qu'un détaillant doit ensuite ajouter quelques cents pour couvrir les frais d'exploitation et dégager une marge de profit.

En septembre, a dit hier la Régie dans son bulletin hebdomadaire, l'écart entre le PME et le prix moyen du litre d'essence ordinaire à Montréal s'est établi à 2,9 ¢, comparativement à une moyenne de 3,6 ¢ sur 12 mois. À Québec, ce même écart était de 4,1 ¢, contre 6,4 ¢ au cours de la dernière année.

Pour la semaine du 2 octobre, a précisé la Régie, le PME pour la région de Montréal sera de 88,2 ¢ le litre. Pour la semaine du 25 septembre, il a été de 85,7 ¢.

Le prix de l'essence au Canada repose principalement sur deux variables. Il y a d'abord le cours du pétrole brut. Mais il y a aussi le prix de l'essence à sa sortie des raffineries, ce dernier étant établi en fonction des prix du gallon d'essence au Nymex, qui évoluent selon l'offre et la demande aux États-Unis. Le fait d'avoir des raffineries au Canada, notent les spécialistes, n'a donc qu'une importance minime.

Aux États-Unis, le prix de l'essence cette semaine a été en moyenne de 2,38 $US le gallon, soit l'équivalent de 71 ¢ CAN le litre.