Peugeot-Citroën abolira 10 000 emplois en Europe

Paris — Le constructeur automobile Peugeot-Citroën a l'intention d'abolir quelque 10 000 postes dans ses usines européennes, dans l'espoir de réduire ses frais d'exploitation de quelque 125 millions d'euros par an (178 millions $CAN).

La direction de l'entreprise française a précisé que la plupart des départs se feraient par attrition. Peugeot emploie actuellement 133 500 personnes sur le Vieux Continent.

La société a par ailleurs laissé savoir qu'elle renonçait à se doter d'une deuxième usine en Slovaquie. L'établissement qui devait ouvrir ses portes en 2010 aurait coûté 350 millions d'euros (495 millions $CAN). Peugeot a plutôt décidé de répartir la production entre ses usines existantes.

L'annonce du plan de restructuration a fait grimper la valeur de l'action de Peugeot à la Bourse de Paris. Hier, le titre a clôturé à 45,87 euros, en hausse de 5,3 %.

Les coupes chez Peugeot surviennent à la veille du Salon automobile de Paris.

Peugeot est le deuxième plus gros constructeur automobile d'Europe. Comme ses rivales d'Amérique du Nord, la société voit ses ventes diminuer depuis quelques temps, sous l'effet de la concurrence asiatique et de la faiblesse de la demande.

Ford et DaimlerChrysler ont aussi annoncé des suppressions d'emplois, tandis que General Motors, Renault et Nissan tentent d'unir leurs forces.