Deuxième trimestre - Le PIB du Québec augmente de 0,5 %

Québec — Le PIB du Québec a augmenté de 0,5 % au cours du deuxième trimestre grâce, essentiellement, à la croissance de la demande intérieure et la hausse de l'investissement dans les inventaires, alors que le commerce extérieur international continue à peser sur la croissance de l'économie. Au premier trimestre, le PIB avait augmenté de 0,2 %.

En dévoilant ces données hier, l'Institut de la statistique du Québec a expliqué que la croissance de la demande intérieure au deuxième trimestre, qui a été de 0,7 %, est principalement attribuable aux dépenses de consommation, qui ont augmenté de 0,9 %, et à l'investissement en capital fixe des administrations publiques, qui a crû de 1,5 %, pendant que les dépenses en biens et services des administrations publiques ont augmenté faiblement, de 0,3 %, et que l'investissement des entreprises stagne.

Ce piétinement, indique l'Institut, est le fait de la construction résidentielle, qui a reculé de 0,5 %, et non résidentielle, qui a perdu 2 %.

Pour sa part, le déficit du solde du compte extérieur s'est accru pour un troisième trimestre consécutif, alors que le solde négatif du commerce international s'est agrandi et celui du commerce interprovincial s'est amenuisé.

Au total, les exportations totales ont diminué de 0,6 %, alors que les importations totales de biens et services ont gagné 0,3 %. La hausse des importations, couplée au repli des exportations, fait en sorte que le déficit du commerce extérieur du deuxième trimestre a augmenté de 1,3 milliard.