Gaz Métro pourra hausser ses tarifs

La Régie de l'énergie a autorisé hier Gaz Métro à hausser ses tarifs de 5,35 % en moyenne à compter de 1er octobre 2006. Cette hausse s'applique aux services de distribution, de transport et d'équilibrage qui comptent pour environ 50 % de la facture de l'ensemble des abonnés.

Dans son dossier soumis à la régie, la Société en commandite Gaz Métro (SCGM) a fait valoir que le prix élevé de la fourniture inciterait les clients à mettre en place davantage de mesures d'économie d'énergie qui auraient pour conséquence de réduire la demande de gaz naturel au cours de la prochaine année.

Pour l'année tarifaire 2007, Gaz Métro prévoit que la demande des clients «petit et moyen débits» diminuera de 1,8 % alors que celle des clients «grandes entreprises» augmentera de 7,2 %.

La hausse approuvée par la régie est le fruit d'une négociation entre Gaz Métro et ses principaux clients. Elle devrait permettre à Gaz Métro de générer des revenus de 745 millions cette année.

La Régie a fixé à 9,57 % le taux de rendement autorisé sur l'avoir ordinaire de l'entreprise.

Les régisseurs ont par ailleurs approuvé des dépenses en immobilisation de 156,4 millions pour l'année en cours et donné son aval au plan d'approvisionnement du distributeur pour l'exercice 2007. L'organisme de régulation a en outre approuvé les budgets proposés, soit 7,9 millions pour la mise en oeuvre du plan global en efficacité énergétique et 3,4 millions pour les programmes du fonds en efficacité énergétique.