Wall Street atteint un plafond pour 2006

La Bourse de New York a fini en hausse hier, l'indice Dow Jones prenant 0,8 %, pour s'établir à son plus haut niveau de l'année et à quelques points de son record historique, tandis que le Nasdaq a gagné 0,6 %.

Au terme des échanges, le Dow Jones a engrangé 93,58 points à 11 669,39 points, soit son deuxième meilleur niveau de clôture jamais enregistré. L'indice vedette de Wall Street a terminé la séance à moins de 60 points de son record historique, établi le 14 janvier 2000 à 11 722,98 points.

L'indice composite du Nasdaq a progressé de 12,27 points à 2261,34 points. L'indice élargi Standard and Poor's 500 a avancé de 0,8 % (+9,97 points) à 1336,34 points.

Le marché a été soutenu par la publication d'un indice de confiance des consommateurs américains supérieur aux attentes. Cet indicateur établi par l'institut de conjoncture privé Conference Board a progressé à 104,5 points en septembre contre 100,2 points en août et alors que les analystes tablaient sur une hausse à 103 points seulement. «Le contexte est plutôt positif actuellement», a relevé Michael Malone, analyste chez Cowen and Co. «La valorisation du marché est assez attractive et beaucoup d'inquiétudes qui avaient pesé sur la tendance durant l'été sont en train de s'effacer», a-t-il ajouté, en référence aux craintes inflationnistes et aux prix élevés de l'énergie.

Les prix du pétrole ont en effet à nouveau reculé hier, perdant 44 ¢US à 61,01 $US le baril à New York, très loin de leur record historique atteint à la mi-juillet à 78,40 $US le baril. En outre, «la saison de publication des résultats d'entreprises se rapproche», a remarqué M. Malone. «Je suis relativement optimiste pour les résultats du troisième trimestre, ils vont servir de catalyseur positif au marché», a-t-il ajouté.

Sur le marché obligataire, le rendement du bon du Trésor à 10 ans est monté à 4,59 % contre 4,56 % lundi soir, et celui à 30 ans à 4,71 % contre 4,7 %.