DaimlerChrysler pourrait vendre des voitures chinoises aux États-Unis

Francfort — Le manufacturier automobile DaimlerChrysler envisage de vendre aux États-Unis des voitures fabriquées en Chine par Chery Automobile, affirme un magazine allemand.

Cela pourrait aider l'entreprise à répondre à l'appétit croissant des consommateurs américains pour des voitures économiques.

Le magazine Der Spiegel explique, sans toutefois identifier ses sources, que DaimlerChrysler écoulerait les petites voitures économiques de Chery par le biais de sa filiale Dodge, au moment où la demande pour ses voitures plus grosses et ses véhicules utilitaires sport (VUS) commence à faiblir.

Un porte-parole de DaimlerChrysler, Thomas Froelich, a refusé de commenter l'information, mais le président de l'entreprise, Dieter Zetsche, a reconnu plus tôt ce mois-ci être en pourparlers avec d'éventuels partenaires chinois.

Pour sa part, le président du groupe Chrysler, Tom LaSorda, a expliqué hier que les voitures économiques ne sont rentables que si elles sont construites grâce à un partenariat qui réduit les investissements en capital et permet de les mettre en marché rapidement.

«Je peux simplement vous suggérer de rester à l'écoute», a-t-il lancé.

Hier à Wall Street, le cours de l'action de DaimlerChrysler a pris 0,50 $ US pour terminer la séance à 50,55 $US.