Aéronautique - Bombardier vend 19 jets CRJ900 à My Way Airlines

Cette commande de 19 CRJ900 de My Way Airlines pourrait apporter un peu de baume à Bombardier Aéronautique dont les revenus sont passés de 1,96 milliard $US au deuxième trimestre de l’exercice précédent à 1,89 milliard $US cette année. - Bombar
Photo: Cette commande de 19 CRJ900 de My Way Airlines pourrait apporter un peu de baume à Bombardier Aéronautique dont les revenus sont passés de 1,96 milliard $US au deuxième trimestre de l’exercice précédent à 1,89 milliard $US cette année. - Bombar

Toronto — Bombardier Aéronautique a annoncé hier que My Way Airlines, de Vicence, en Italie, lui avait commandé 19 biréacteurs régionaux Bombardier CRJ900. Sur la base du prix courant de l'appareil, il s'agit d'un contrat d'une valeur d'environ 702 millions $US.

My Way Airlines assure des vols réguliers en Europe et au Moyen-Orient avec une flotte de cinq Airbus A320 et sa filiale en propriété exclusive, LTE, offre des vols nolisés avec sa propre flotte. Les appareils Bombardier CRJ900 seront exploités sur des liaisons intérieures et régionales, a indiqué la multinationale québécoise dans un communiqué.

L'entreprise a précisé que sous réserve du lancement de son programme CRJ900X, 15 des appareils de cette commande ferme seraient convertis en appareils CRJ900X. Si ce programme n'est pas lancé, la commande ferme demeurera pour dix-neuf avions CRJ900.

Bombardier songe toujours à présenter sur le marché des appareils dérivés des séries Q (37 à 78 places) et CRJ (50 à 90 places) afin d'augmenter leur capacité à 90 et 100 places. Les projets d'allongement du CRJ900 et du Q400 ne devraient pas être soumis à une date butoir puisqu'il s'agit d'extensions de programmes existants.

Cette nouvelle commande pourrait apporter un peu de baume à Bombardier Aéronautique dont les revenus sont passés de 1,96 milliard $US au deuxième trimestre de l'exercice précédent à 1,89 milliard $US cette année. Le troisième avionneur mondial a vendu 75 avions au cours du trimestre, comparativement à 81 à la période correspondante en 2005. La diminution des ventes d'appareils CRJ200 n'a été que partiellement contrebalancée par la popularité des avions d'affaires.

Le 30 août dernier, Bombardier a indiqué son intention d'accélérer le ménage de sa division aéronautique en perte de vitesse. Le rythme du changement va s'accélérer et le processus est constamment évalué, avait alors précisé le président de la division Aéronautique, Pierre Beaudoin. L'homme d'affaires a en outre laissé savoir que les gestionnaires des sections les moins performantes seraient remplacés.