Trois agences, un Arrimage

Mark Goodman (FCB Direct), Yves Dupré (BDDS Weber Shandwick) et Jacques Duval (Marketel) cherchaient une façon de faire contrepoids au Groupe Cossette.
Photo: Mark Goodman (FCB Direct), Yves Dupré (BDDS Weber Shandwick) et Jacques Duval (Marketel) cherchaient une façon de faire contrepoids au Groupe Cossette.

L'union fait la force: trois agences québécoises du milieu de la communication ont décidé de faire leur cet adage. Dans un geste sans précédent au pays, Marketel, FCB Direct et BDDS Weber Shandwick lancent Arrimage, une alliance stratégique qui leur permettra d'offrir des services intégrés à leurs clients actuels et futurs.

En combinant les expertises, ce nouveau groupe pourra ainsi s'occuper en même temps de marketing direct, de relations publiques et de publicité. En tout, Arrimage comptera quelque 200 employés et des revenus bruts de plus de 30 millions de dollars. Il ne s'agit cependant pas d'une fusion à proprement parler puisque chaque agence demeurera indépendante.

Les trois meilleures

«Les sondages nous montrent qu'aucun client potentiel ne croit qu'une seule agence puisse être la meilleure dans toutes les disciplines des communications», souligne le président de Marketel, Jacques Duval. «Nos trois agences sont dans le top-trois au Québec chacune dans leur domaine. Nous sommes reconnus comme des leaders et nous n'avons besoin ni de l'une ni de l'autre pour nous soutenir.»

On espère ainsi faire contrepoids au Groupe Cossette. «Notre but n'est pas de leur voler des clients mais d'offrir des services intégrés intelligents à nos clients», précise le président de FCB Direct, Mark Goodman. «En fait, on veut devenir une véritable solution alternative. Et en combinant nos forces, nous avons la taille et les liens internationaux nécessaires pour concurrencer n'importe qui.»

L'idée germait depuis plusieurs mois dans la tête des dirigeants de ces trois agences. «L'idée vient de Mark Goodman, raconte Jacques Duval. Il m'a appelé et m'a demandé pourquoi on ne formalisait pas notre alliance. Il m'a dit que nous étions dans le même édifice, que nous étions associés au réseau Interpublic et que nous travaillions ensemble depuis dix ans avec Air Canada. J'ai pensé à cela et je l'ai rappelé en lui proposant un troisième partenaire qui pourrait nous compléter.»

Une marque à la puissance trois: voilà donc ce qui a rallié les trois agences. «Et on construit à long terme, insiste Jacques Duval. Ce n'est pas un ballon lancé en l'air. Nous donnons de la formation à notre personnel depuis des mois. On prend ça très au sérieux.»

Comment comptent-ils intégrer leurs services? En créant un conseil directeur d'arrimage (d'où le nom) à la demande d'un client. Formé de membres de chaque agence et de membres du personnel de cette société, le conseil aura pour tâche de déterminer les problèmes à résoudre et les solutions à apporter. «Il se pourrait, par exemple, qu'on décide qu'un problème en particulier ne requiert pas d'intervention en relations publiques et on va l'accepter», indique le président du conseil d'administration de BDDS Shandwick, Michel Dumas.

«On sait d'avance que ce ne sont pas tous nos clients qui auront besoin de tous nos services», renchérit Mark Goodman. «Mais en bout de course, on sait qu'il y a un besoin dans le marché, ajoute Michel Dumas. On vise à donner le meilleur service par l'intégration de nos services et à éviter les dédoublements.»

Pour le moment, Arrimage concentrera ses activités au Québec. Le groupe proposera ainsi son expertise aux entreprises québécoises qui visent les marchés étrangers, aux entreprises d'ici désirant annoncer ici-même et à celles situées en dehors de la province et qui souhaitent percer le marché québécois.

Jacques Duval fait remarquer que les trois boîtes ont déjà des mandats nationaux et internationaux. BDDS appartient en effet à la famille Weber Shandwick, la firme de relations publiques la plus importante au monde. De même, Marketel est associée au réseau du géant de la publicité McCann-Erikson WorldGroup. De son côté, FCB Direct compte Primus et la CIBC comme clients.