Hausse marquée du prix des matières premières

Toronto — Les prix des matières premières ont bondi de 3,4 % en juillet, selon l'indice des produits de base de la Banque Scotia.

L'indice, qui mesure la tendance des prix de 32 des principales exportations canadiennes, se retrouve ainsi à moins de 1,2 % de son sommet atteint au mois de mai dernier. Une pénurie de nickel sur le marché mondial a notamment contribué à une poussée des prix des métaux.

Les prix du nickel à la Bourse des métaux de Londres (LME) ont monté en flèche et établi un nouveau record de 15,76 $US la livre le 24 août. Selon la Scotia, cette situation s'explique par la forte demande mondiale en nickel de la part des industries de l'acier inoxydable et des superalliages, par des difficultés de production en Australie et en Indonésie ainsi que par des stocks «dangereusement bas» à la LME.

«Les prix du nickel demeureront inhabituellement élevés pendant la majeure partie de 2007 et ils devraient, en moyenne, se situer à 9,75 $US la livre en 2006 et à 7,50 $US en 2007», a déclaré Patricia Mohr, analyste pour le compte de la Scotia.

En juillet, l'indice du pétrole et du gaz a également connu une flambée qui l'a fait se rapprocher de son sommet de mai. Le déclenchement des hostilités au Proche-Orient a fait craindre une réduction de l'approvisionnement en provenance de l'Iran.

La vigueur du secteur des métaux et de l'énergie a plus que compensé un nouveau repli de l'indice des produits forestiers. La chute des prix des matériaux de construction a eu pour effet d'annuler les gains réalisés dans la pâte et le papier.

Le nombre de logements mis en chantier aux États-Unis s'est établi à 1,795 million en juillet, comparativement à un sommet de 2,123 millions sur une base annualisée pendant le premier trimestre.

«La correction des prix du bois d'oeuvre et, dans une moindre mesure, des panneaux à copeaux orientés, a été plus rapide que prévu, ce qui s'explique en partie par le fait que l'industrie s'était préparée à servir un marché de la construction de deux millions de mises en chantier aux États-Unis», a précisé Mme Mohr.

À voir en vidéo