Après quatre mois d'existence - Jetsgo double sa flotte d'avions et ajoute des destinations

Quatre mois après le début de ses activités, le transporteur à tarifs réduits Jetsgo prend de l'expansion en doublant sa flotte d'avions pour la porter à six appareils, en plus d'étendre son service à d'autres villes, dont Saguenay.

Le chef de la direction et fondateur de ce nouveau transporteur montréalais, Michel Leblanc, a prédit hier que la venue de Jetsgo sur ces nouveaux marchés — qui comprennent également New York et la Floride, Timmins en Ontario et Charlottetown à l'Île-du-Prince-Edouard — permettra de faire chuter les prix au cours des prochains mois, dans une proportion qui pourrait atteindre 50 %.

«Jetsgo sera le seul transporteur aérien à rabais [...] dans nos nouveaux marchés de Charlottetown, Timmins, Saguenay et New York», a précisé Michel Leblanc.

Jetsgo offrira à compter du 25 novembre une liaison Montréal-Saguenay au rythme d'un vol par jour, du lundi au vendredi. Le prix d'un aller simple entre Montréal et Saguenay variera entre 78 $ et 184 $ avec Jetsgo, comparativement à 358 $ avec Air Canada, selon les données fournies par Jetsgo.

En entrevue, M. Leblanc a précisé que la venue de Jetsgo sur ce marché devrait permettre de doubler le nombre d'utilisateurs du transport aérien entre ces deux villes, le faisant ainsi passer de 65 000 passagers par année à 125 000. «Ce marché a fondu de moitié en raison des prix extrêmement élevés», a dit M. Leblanc, qui avait fondé et exploité pendant dix ans le transporteur Royal Aviation, avant de le vendre à Canada 3000, qui a depuis déclaré faillite.

M. Leblanc est demeuré vague en ce qui concerne la rentabilité de son nouveau transporteur, qui maintiendra son rabais de deux pour un même pendant les fêtes de Noël, une période de fort achalandage au cours de laquelle les transporteurs cessent habituellement d'offrir des rabais.

«C'est un succès. Ça fonctionne», a dit M. Leblanc à propos de cette promotion qu'il entend maintenir «pour toujours».

Selon M. Leblanc, les frais d'exploitation de Jetsgo sont inférieurs à ceux de WestJet, pourtant considérés comme les plus bas au Canada. «Si nous ne faisions pas de l'argent, nous ne serions pas en mesure de procéder à cette expansion», a-t-il ajouté.

Les mesures annoncées hier entraîneront l'embauche de 75 employés, soit une augmentation du tiers de l'effectif de Jetsgo.