Chronologie de l'affaire Enron

Washington — Voici une chronologie du scandale marqué par la faillite du courtier en énergie américain Enron, dont le fondateur Kenneth Lay est décédé hier

2001

- 16 octobre: Enron annonce une perte trimestrielle de 618 millions de dollars en raison de charges exceptionnelles d'un milliard de dollars.

- 22 octobre: le gendarme de la Bourse américaine (SEC) ouvre une enquête sur les partenariats et sociétés d'investissements dirigés par le directeur financier d'Enron, Andrew Fastow.

- 25 octobre: Fastow est licencié et le groupe révise la valeur de ses avoirs en baisse de 1,2 milliard de dollars.

- 9 novembre: Dynegy, rival d'Enron, accepte de le racheter pour 9,5 milliards de dollars, soit un dixième de la valeur du groupe lorsqu'il était à son zénith. Le 28, Dynegy annule ce projet. L'action Enron chute de 98 %.

- 2 décembre: Enron se place sous la protection de la loi sur les faillites (Chapitre 11), devenant alors la plus grosse faillite de l'histoire des États-Unis.

2002

- 10 janvier: Enquête du ministère de la Justice sur Enron. La société d'audit comptable Arthur Andersen admet avoir détruit des documents d'Enron.

- 22 janvier: perquisition du FBI au siège d'Enron.

- 23 janvier: le p.-d.g. Kenneth Lay démissionne mais reste membre du conseil d'administration. Il en démissionne le 4 février.

- 7 février: Andrew Fastow et l'ex-p.-d.g. Jeffrey Skilling refusent de répondre à une commission d'enquête parlementaire sur la faillite du groupe.

- 12 février: Kenneth Lay refuse aussi de témoigner devant les sénateurs, en citant le droit de ne pas s'auto-incriminer, garanti par la Constitution.

- 14 mars: la société Arthur Andersen est inculpée pour destruction de documents et courriels pour le compte de son client Enron.

- 15 juin: condamnation d'Arthur Andersen pour obstruction de la justice, précipitant la chute de la cinquième plus grosse société d'audit mondiale.

- 30 juillet: signature par le président George W. Bush de la loi Sarbanes-Oxley, réformant les règles comptables des entreprises.

- 28 août: un juge du tribunal des faillites approuve le versement de 13 500 $US à chacun des plus de 4000 employés d'Enron ayant perdu leur emploi.

- 2 octobre: arrestation d'Andrew Fastow, soupçonné de fraude et blanchiment. Le 31 octobre, il est inculpé de ces chefs d'accusation.

2003

- 1er mai: la femme d'Andrew Fastow, Lea, ex-trésorière adjointe d'Enron, est à son tour inculpée pour complot en vue de commettre une fraude financière et de blanchiment d'argent.

- 11 juillet: Enron présente un plan pour sortir de la faillite, promettant aux créanciers du liquide et des parts dans l'entreprise.

- 10 septembre: premier dirigeant d'Enron à être condamné à la prison, l'ex-trésorier Ben Glisan est condamné à cinq ans de détention après avoir plaidé coupable de fraude.

2004

- 14 janvier: Andrew Fastow plaide coupable de complot et fraude dans le cadre d'un accord avec la Justice qui l'envoie 10 ans en prison à condition qu'il coopère pour la suite de l'enquête. Son épouse conclut un accord distinct et est condamnée à un an.

- 19 février: Jeffrey Skilling est inculpé d'une trentaine de chefs d'accusation de fraude et délits d'initié. Il se rend au FBI. Certaines de ces accusations seront ensuite abandonnées.

- 7 juillet: inculpation de Kenneth Lay.

2005

- 31 mai: la Cour suprême des États-Unis invalide la condamnation d'Arthur Andersen pour vice de forme.

- 28 décembre: Richard Causey, ex-chef comptable d'Enron, plaide coupable et accepte de coopérer avec les procureurs contre Lay et Skilling.

2006

- 30 janvier: ouverture du procès de Kenneth Lay et Jeffrey Skilling.

- 25 mai: Lay et Skilling sont reconnus coupables de complot et de fraude.

- 5 juillet: annonce du décès de Kenneth Lay.