Cambior suspend ses activités à Rosebel

Le cours de l'action de Cambior a reculé de 6,5 %, hier, après que la société aurifère a fait part de la suspension des activités sur le site de sa mine Rosebel, au Suriname, en raison d'un arrêt de travail.

La compagnie a précisé dans un communiqué que ce dimanche, un nombre «important» d'employés ont été incités par un «représentant syndical non officiel» à cesser le travail, contraignant ainsi la direction de l'entreprise à suspendre toutes les activités à cette mine située en Amérique du Sud. «Il n'y a à ce jour aucun syndicat officiel accrédité par le gouvernement du Suriname pour représenter le groupe de travailleurs de Rosebel, a précisé Cambior. Par conséquent, la direction de Rosebel a demandé à tous ses employés de reprendre promptement le travail.»

Cambior ajoute que les mesures requises sont prises par la direction pour rétablir le dialogue avec ses employés et assurer le redémarrage de la production «aussitôt que possible». La direction de la mine Rosebel a demandé l'aide du gouvernement du Suriname afin de clarifier le statut de représentation des travailleurs et a entrepris un recours en injonction pour faire cesser l'occupation des installations.

L'action de Cambior a clôturé à 3,60 $ à la Bourse de Toronto, en baisse de 25 ¢.