Économiseurs d'essence : le temps des charlatans

Depuis l'été dernier, le prix de l'essence est devenu une préoccupation beaucoup plus présente dans l'esprit des automobilistes. Va-t-il remonter? Va-t-il redescendre? Le sujet est devenu encore plus trivial que de parler de la pluie et du beau temps. Et d'ailleurs, il semble maintenant y avoir un lien entre les affres de la météo et le prix des hydrocarbures à la pompe: en effet, dès qu'il se met à venter un peu, dans le sud des États-Unis ou ailleurs, on voit presque immédiatement nos pompistes grimper à leur poteau pour réajuster le prix du litre de carburant à la hausse. Les motifs les plus farfelus sont devenus des justifications pour augmenter le prix du carburant. Les spéculateurs spéculent, et les consommateurs maudissent les compagnies pétrolières qui en profitent pour faire des profits indécents, sous l'oeil bienveillant de nos gouvernements impassibles.

À long terme, l'impact d'une hausse des prix est loin d'être nocive: les automobilistes reverront leurs besoins à la baisse en achetant des véhicules moins énergivores et moins polluants, ce qui sera bénéfique pour l'environnement. À court terme, par contre, tous ceux qui n'avaient pas vu venir cette augmentation subite du prix de l'essence (et des répliques prévisibles dans les prochains mois) ne savent plus à quel saint se vouer pour boucler leur budget.

Bonjour l'arnaque !

Profitant de leur désarroi, des inventeurs du dimanche et autres arnaqueurs à la petite semaine font des affaires d'or. Comme à chaque choc pétrolier, les vendeurs de soi-disant «économiseurs d'essence» se remettent à pulluler.

Sachez qu'aucun des fumistes qui vendent ces bidules n'a jamais réussi à démontrer sérieusement l'efficacité réelle de ces dispositifs. Leur interprétation très créative des lois de la physique et de la thermodynamique s'enrobe généralement d'un discours pseudo scientifique qui sert d'écran de fumée à leur arnaque. Il faut comprendre que si ces prétendus économiseurs d'essence étaient réellement efficaces, il y a longtemps que les constructeurs automobiles en installeraient sur chaque voiture neuve. Ces derniers ont trop à perdre en vendant des véhicules qui consomment beaucoup. Chaque gain de consommation d'essence qu'un manufacturier peut obtenir peut représenter, pour lui, des milliers de ventes à la fin de l'année. La faible consommation d'un véhicule est un solide argument de vente. Bien entendu, certains constructeurs sont meilleurs que les autres pour produire des voitures sobres et propres, mais tous tentent, par tous les moyens possibles, d'améliorer le rendement de leurs véhicules afin de profiter de cet avantage commercial indéniable.

Les esprits paranoïaques qui souscrivent à la théorie du grand complot et croient que les constructeurs sont de mèche avec les compagnies pétrolières pour nous faire consommer un maximum de pétrole, se fourvoient. Au fil des ans, j'ai visité plusieurs centres de développement de moteurs et, chaque fois, j'y ai vu des ingénieurs motoristes archicompétents et enthousiasmés par leur travail.

Ces chercheurs possèdent une grande expertise et disposent d'équipement de pointe qui leur permet de percer les secrets de la combustion du carburant au coeur du moteur. Ils disposent de moyens faramineux pour mener leurs recherches et sont aussi aptes à comprendre précisément ce qui cause la pollution. Or, il serait plus qu'improbable qu'un «patenteux» quelconque ait réussi à découvrir, au fond de sa grange, quelque chose que l'élite de l'industrie n'a pas encore trouvé. Le fait qu'aucun constructeur, même ceux qui se disent préoccupés par la cause environnementale, ne se soit intéressé aux économiseurs d'essence devrait déjà nous servir d'avertissement quant à leur efficacité réelle.

Merci Newton

Il y a de cela trois siècles, Isaac Newton écrivait les lois de la physique qui, encore aujourd'hui, expliquent tout ce que vous voulez savoir au sujet du comportement d'une automobile. Et il n'y a pas de miracles à attendre: déplacer une masse donnée sur une distance donnée, à une vitesse donnée, demande une quantité d'énergie donnée. Newton nous dit aussi qu'un objet qui se déplace à vitesse constante, en ligne droite, ne dépense pas d'énergie pour maintenir son allure, sauf pour ce qui est des forces de friction (les pneus au sol et la friction de l'air par exemple). Il nous apprend aussi que plus les accélérations sont intenses, plus cela demande de l'énergie. De même pour les accélérations négatives, c'est-à-dire le freinage.

Vous voulez réduire vos dépenses en carburant? Écoutez les enseignements de Newton et achetez d'abord un véhicule léger. Déplacer une masse moindre requiert moins d'énergie. Ou commencez par vider le coffre de votre voiture de tous ces objets inutiles qui l'alourdissent inutilement. Réduisez ensuite les forces de friction en vous assurant d'avoir de bons pneus toujours bien gonflés et une carrosserie propre et bien déneigée. Ensuite, évitez les véhicules à quatre roues motrices: leur système de traction aux quatre roues augmente la friction au sol, sans parler de la friction interne des organes mécaniques additionnels. La masse de ce type de système — une centaine de kilos — pénalise aussi le rendement du véhicule.

Poursuivez votre diète en réduisant votre vitesse, et en enlevant les accessoires inutiles qui nuisent à l'aérodynamisme de votre voiture (aileron, galerie de toit). Pour finir, adaptez vos habitudes de conduite: apprenez à regarder loin pour prévoir vos freinages à l'avance, et modérez l'intensité de vos accélérations. Bref, conduisez de la façon la plus linéaire possible, en tentant de maintenir une allure aussi constante que le permettent les obstacles de la circulation.

Pour optimiser le rendement de votre véhicule, souciez-vous de son efficacité énergétique: un moteur bien réglé et bien lubrifié utilise son énergie à bon escient, et ne la gaspille pas en friction. Évitez aussi de faire travailler inutilement votre moteur pour alimenter le climatiseur si ce n'est pas requis, ou d'autres accessoires plus ou moins inutiles tels les phares antibrouillard que certains automobilistes arborent en permanence, comme s'il s'agissait d'une marque de statut social...

Ce sont là les seuls moyens sûrs pour économiser un peu de carburant, et toute personne qui vous promet la lune, en tentant de vous vendre un bidule au fonctionnement ésotérique et invérifiable, est à la fois un escroc, un menteur et un arnaqueur. Ce n'est pas moi qui le dit, c'est Isaac Newton!

Collaborateur du Devoir

À voir en vidéo