Ford Focus - Une américaine capable de rivaliser avec les japonaises

La grande force de la Focus, c’est le nombre de configurations proposées: 3, 4 et 5 portes, familiale… Aucun autre modèle concurrent ne propose un tel éventail.  — Source Ford
Photo: La grande force de la Focus, c’est le nombre de configurations proposées: 3, 4 et 5 portes, familiale… Aucun autre modèle concurrent ne propose un tel éventail. — Source Ford

Dans le segment des compactes, Ford a toujours eu une longueur d'avance sur GM et Chrysler, qui croyaient pouvoir rivaliser avec les petites japonaises en offrant des horreurs comme le tandem Cavalier-Sunfire ou la Neon. Avec la Focus, la firme de Dearborn est devenue la première à proposer un produit concurrentiel — si l'on fait exception de la fiabilité, qui n'a pas toujours été exemplaire. L'an dernier, une Focus «revue et améliorée» est venue prendre le relais de la première génération.

Vendue sur tous les continents, la Focus n'a pas la même carrosserie partout. Ainsi, les acheteurs nord-américains n'ont pas droit à la version européenne, ce qui en a déçu plusieurs (dont l'auteur de ces lignes). À la décharge de la Focus made in USA, force est d'admettre que sa ligne a bien vieilli et que le rafraîchissement de l'an dernier fait en sorte qu'elle est toujours dans le coup.

Déclinaisons multiples

Cela dit, la grande force de ce modèle, c'est le nombre de configurations proposées: 3, 4 et 5 portes, familiale... Aucun autre modèle concurrent ne propose un tel éventail. Le catalogue d'options est lui aussi très bien garni, ce qui peut faire grimper les prix de façon vertigineuse. Heureusement, les concessionnaires Ford montrent plus de souplesse quand vient le temps de négocier le prix que certaines marques japonaises...

En matière de finition et de qualité d'assemblage, la Focus n'a jamais été très loin derrière les références de cette catégorie que sont les japonaises. Cela se confirme dans le modèle de deuxième génération, dont l'influence européenne se fait davantage sentir à l'intérieur. La qualité des matériaux varie selon la version choisie: à bord d'une Focus de base, c'est tout ce qu'il y a de plus prolétaire, tandis qu'en haut de l'échelle, la ZX4 ST impressionne avec son instrumentation plus riche, ses garnitures en cuir et ses sièges mi-cuir, mi-alcantara. Mais peu importe la version, les sièges sont toujours confortables et l'ergonomie est exemplaire.

Par ailleurs, l'habitabilité demeure l'un des points forts de la Focus. À ce chapitre, elle se hisse même parmi les meilleures de sa catégorie; idem pour le coffre, très logeable.

Mécanique japonaise...

Avec ses nouveaux moteurs, la deuxième génération ne souffre pas de la même lacune que celle qui l'a précédée. Le menu comprend deux motorisations à 4 cylindres, dont la puissance accrue enlève tout complexe par rapport à la concurrence. Leur conception moderne leur confère un raffinement appréciable et des performances honorables.

D'une cylindrée respective de 2 et 2,3 litres, ces deux moteurs viennent de chez Mazda, seul membre japonais de la famille Ford. Les boîtes de vitesses manuelle et automatique accomplissent du bon travail et le rendement mécanique global des Focus se rapproche encore plus des standards japonais.

... et comportement à l'européenne

Sur le plan du comportement routier, la Focus brille de tous ses feux. Elle n'a aucun complexe par rapport à une Honda Civic ou une Mazda 3, ses rivales les plus douées à ce chapitre.

Avec son caractère bien affirmé et son excellente tenue de route, sa conduite a de forts accents européens. Son comportement n'est d'ailleurs pas sans évoquer celui d'une VW: malgré une caisse qui réagit beaucoup, notamment avec un roulis prononcé en virage, la Focus s'agrippe au pavé avec hargne. Mieux chaussée, la ST s'illustre particulièrement à ce chapitre. Et quel confort! La suspension absorbe très bien les trous et les bosses, on les sent à peine.

Conclusion

À chaque essai de la Focus, mon impression se confirme: il s'agit de la meilleure compacte américaine. Hier encore, elle était la seule à être en mesure d'affronter la concurrence japonaise, mais GM vient de faire un grand bond en avant avec la paire Cobalt-Pursuit. N'empêche, la Focus, elle, a fait ses preuves, au point d'être recommandée par le magazine Consumer Reports. Il ne lui reste qu'à continuer à maintenir un bon bilan en matière de fiabilité et sa réputation ne s'en portera que mieux — sa valeur de revente aussi.

***

FICHE TECHNIQUE
- Moteurs: 4 cyl 2,0 L ou 2,3 L
- Puissance: 136 ch (2L);

151 ch (2,3L)
- 0 à 100 km/h: 8,8 s (ST)
- Vitesse maximale:

185 km/h (ST)
- Consommation: 8,9 L/100 km
- Échelle de prix:

16 795 $ à 22 605 $

Collaborateur du Devoir