AIG paye 1,6 milliard $US pour solder les enquêtes boursières

New York — L'assureur américain AIG, qui a été en 2005 au coeur d'un scandale de fraude comptable, a accepté de payer 1,6 milliard $US pour solder les enquêtes des autorités boursières américaines (SEC) et de l'État de New York, a annoncé hier le ministère de la Justice de New York.

Par l'acceptation de cet accord à l'amiable, AIG a reconnu ses malversations comptables, a adopté une série d'importantes réformes et est d'accord pour verser 1,6 milliard en restitution des sommes détournées et en amende, souligne le communqué du ministère de la Justice.

L'enquête sur les malversations d'AIG a été ouverte en 2004 par la SEC et le département aux assurances du ministère de la Justice de New York dans le cadre d'une vaste enquête sur les pratiques douteuses dans le monde des assurances.

Un ex-dirigeant d'AIG et trois anciens de la société de réassurance General Re (groupe Berkshire Hathaway) ont été inculpés début février par la justice fédérale pour des transactions fictives datant de 2000-01, destinées à accroître les provisions pour pertes d'AIG.